Togo: « La Céni et la Cour constitutionnelle ont violé leurs serments respectifs », Mgr Kpodzro

Le chef spirituel de la dynamique Kpodzro, Mgr Philippe Fanoko Kpodzro, s’est prononcé mardi après la brève arrestation de l’ancien Premier ministre, Agbéyomé Kodjo.

A lire aussi:

L’archevêque émérite de Lomé, Mgr Kpodzro s’est exprimé une nouvelle fois sur les résultats de la présidentielle du 22 février 2020. Sans réserve, l’homme de Dieu accuse les institutions impliquées dans le processus électoral, notamment, la Céni et la Cour constitutionnelle. Pour le prélat, ces deux institutions sont responsables de la crise post-électorale au Togo pour n’avoir pas proclamé les vrais chiffres sortis des urnes à l’issue du scrutin.

A LIRE AUSSI: Togo: Kodjo Agbéyomé interdit de contester la légitimité de Faure Gnassingbé

« … La Céni et la Cour constitutionnelle, ces deux institutions malhonnêtes, sinistres et funestes, ces deux institutions, donc, en violant leurs serments respectifs, ont créé le contentieux électoral qui nous divise« , a déclaré Mgr Kpodzro. Par cette nouvelle déclaration, il réaffirme son ferme soutien à l’ancien président du parlement et ex-candidat à la présidentielle.

A LIRE AUSSI: Togo: décryptage des contours de la brève arrestation de l’opposant Agbéyomé Kodjo (vidéo)

L’opposant togolais, arrivé deuxième au scrutin du 22 février et qui continue de rejeter les résultats officiels, avait été arrêté puis libéré sous contrôle judiciaire avec plusieurs de ses compagnons. Il est d’ailleurs interdit de se prononcer sur les résultats du vote et de sortir du territoire national sans autorisation préalable.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A la une de l'actualité

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus