Tchad – Obus tiré “par erreur”: le bilan s’alourdit, l’armée française déployée sur les lieux

Un tir accidentel d’un avion de chasse  a atteint le domicile d’un haut gradé de l’armée tchadienne, ce vendredi 17 avril. Le bilan actuel serait de 5 morts, quelques blessés admis a l’hôpital et deux autres personnes n’ont toujours pas été localisées.

Le domicile du haut gradé de l’armée tchadienne a été la cible accidentelle d’un avion de chasse tchadien, ce vendredi 17 avril, sur la base aérienne de N’Djaména. Selon les premières informations, il s’agirait de la résidence du commandant 1er adjoint de la garde présidentielle, le Général Mahamat Salah arim.

“Ce vendredi vers 12 h (heure locale), un obus tiré accidentellement depuis un avion militaire qui s’apprêtait à décoller de la base militaire Adji Kossei à N’Djamena, a causé des dégâts humains et matériels”, a expliqué dans une déclaration à Anadolu le chef d’état-major des armées du Tchad, le général de corps d’armée Abakar Abdelkarim Daoud.

La famille du général en ligne de mire

“L’obus tiré est malheureusement parti se loger dans la cité où logent les familles des militaires au quartier Farcha Garan Goso non loin de l’aéroport militaire. La résidence du commandant 1er adjoint de la garde présidentielle, le Général Mahamat Salah Arim, a été touché provoquant la mort d’au moins quatre personnes dont deux enfants et deux adultes, et faisant des blessés”, a-t-il précisé.

Des recherches se poursuivent pour dégager gravats et bétons. C’est plus d’une centaine des éléments de la force française Barkhane stationnés au Tchad qui est venu prêter main-forte aux services de sécurité. Le chef d’état-major des armées du Tchad a indiqué que les responsables militaires et les éléments français de la Force Barkhane se sont immédiatement déployés sur les lieux pour coordonner les secours.

“Des engins de levage, d’excavation et de transport sanitaire, ainsi que plusieurs dizaines de personnels de la force Barkhane, dont des sapeurs pompiers et du personnel médical, ont été mobilisés pour un déblaiement rapide de la zone touchée”, a précisé la mission diplomatique française. L’Ambassade de France à N’Djamena a également présenté ” ses condoléances les plus attristées aux familles des victimes.”

Les enquêtes sont toujours en cours pour déterminer les circonstances de l’incident, selon le procureur de la République Youssouf Tom.

2 commentaires
  1. Honoré Beka dit

    Un avion de chasse de l’armée tchadienne tire par erreur sur le domicile d’un haut gradé de la même armée. Et par, un hasard hasardeux, c’est l’armée française qui néttoie les dégats. Wait and see!

  2. IDANI SALIF dit

    L’armée français est lé pur ennemi de l’Afrique👹👹👹👹

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.