RDC: le directeur de cabinet de Félix Tshisekedi devant le tribunal le 11 mai

Le procès du directeur de cabinet du président Félix Tshisekedi va s’ouvrira le 11 mai prochain. Vital Kamerhe comparaîtra avec deux autres co-accusés.

A lire aussi:

Écroués à la prison centrale de Makala à Kinshasa, le directeur de cabinet du président Félix Tshisekedi est convoqué devant le tribunal de Kinshasa le 11 mai pour détournement présumé de 50,9 millions de dollars. Deux autres personnes sont citées à comparaître avec ce dernier: le libanais Samih Jammal et le congolais Thomas Luhaka, ancien ministre des Infrastructures.

L’ex-président de l’Assemblée nationale et l’entrepreneur libanais sont accusés d’avoir détourné 48,8 millions de dollars entre mars 2019 et janvier 2020. Cette somme devait financer la construction de 1.500 maisons préfabriquées dans le cadre du projet de logements sociaux lancés par le chef de l’État Félix Tshisekedi après son investiture en janvier 2019.

Kamerhe et l’entrepreneur libanais sont également poursuivis pour le détournement de 2,13 millions de dollars entre août et septembre 2019 dans le cadre d’un autre programme de constructions publiques au bénéfice de policiers et militaires à Kinshasa, alors qu’il est soupçonné dans un autre volet de l’affaire sur la réhabilitation des routes au Nord et au Sud-Kivu avec l’ancien ministre des Infrastructures, Thomas Luhaka.

Arrêté le 8 avril dernier, Vital Kamerhe, écroué à la prison de Makala, rejette les accusations portées à son encontre. Son parti ne cesse de dénoncer un acharnement politique contre ce proche du président Félix Tshisekedi.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A la une de l'actualité

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus