gaetane

Niger: dix manifestants anti-confinement déposés à la prison de Koutoukalé

Des manifestants anti-confinement, arrêtés du 17 au 19 avril à Niamey, ont été jetés en prison ce mardi 21 avril, selon le porte-parole de la police.

Dix personnes arrêtées lors des manifestations anti-confinement à Lazaret, quartier populaire de la capitale nigérienne, ont été déposées ce mardi à la prison de Koutoukalé sur haute surveillance. Ceux-ci tentaient d’organiser une prière collective dans une mosquée de la ville. Mobilisés contre les mesures décrétées par les autorités pour lutter contre la propagation du coronavirus, des jeunes ont été dispersés par les forces de l’ordre à coups de gaz lacrymogènes.

A LIRE AUSSI: Covid-19 au Niger: violents heurts entre habitants et forces de l’ordre à Niamey

« Des individus organisés ont entrepris de brûler des pneus et de s’attaquer à des biens privés. Beaucoup de quartiers ont été embrasés », a déclaré le gouverneur de la région de Niamey, Issaka Assane Karanta, à la télévision publique mardi.

Ces manifestations font suite à la prolongation de l’isolement de Niamey du reste du pays, ainsi que l’état d’urgence et le couvre-feu. Les lieux de culte et les écoles sont fermés. Le bilan du ministère de la Santé fait état de 655 cas positifs, 124 guéris et 20 décès.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus