Léandre Houngbédji évoque l’endettement international du Bénin

Wilfried Léandre Houngbédji était l’invité de l’émission télévisée « Patrice Talon tel qu’on ne le connaît pas » sur la télévision nationale ce dimanche 05 avril 2020. Sur ladite émission, le Directeur de la communication à la Présidence du Bénin a évoqué la gestion du président Talon dont l’endettement international du Bénin.

A lire aussi:

Si pour les béninois avertis, l’endettement international du Bénin pourrait engendrer un endettement croissant du pays, Wilfried Léandre Houngbédji s’inscrit en faux. « Non, allez consulter les statistiques et vous verrez très bien que le Bénin s’endette comme tous les pays au monde pour se développer et il n’y a rien qui soit exagéré » a t-il répondu.

Pour lui, le Bénin reste dans les proportions exigées par les critères de convergences dans l’espace sous régional auquel il appartient. « Donc, il n’y a pas de surendettement dans notre pays. Il y a une meilleure capacité à lever des financements, à lever de la dette parce qu’à l’intérieur, on a assaini la gestion. Donc les dettes mobilisées ne sont en rien exagérées » a t-il expliqué.

Des ambitions disproportionnées?

Interrogé sur les ambitions « démesurées » du chef de l’Etat, le président Patrice Talon, Léandre Houngbédji pense que par rapport aux moyens dont dispose l’Etat, le président de la république sait qu’il n’y a pas d’ambition démesurée pour un Etat même pour un homme que, tout est possible. « Nous sommes dans un monde des possibles et tout est possible » dit-il. A l’en croire, « le Bénin a le droit de rêver grand, les Béninois ont le droit de rêver grand et là-dessus, il n’aura jamais de limite à la vision du chef de l’Etat ».

En ce qui concerne la pression fiscale, le Directeur de la communication à la Présidence du Bénin trouve qu’au contraire les impôts travaillent à élargir la base fiscale. Il ajoute: « l’avantage, c’est qu’il y a plus de personne qui sont adressées et cela permet à l’Etat de ratisser large en même temps que cela permet à l’Etat de maintenir les impôts à des niveau raisonnables ».

Après avoir reconnu que ces ambitions imposent des sacrifices au peuple béninois, pour lui, il n’est pas possible que Patrice Talon revoit à la baisse ses ambitions. De son point de vue, c’était plutôt la bonne voie.

Dans son intervention, Wilfried Léandre Houngbédji, Directeur de la communication à la Présidence du Bénin, est revenu sur la gouvernance du président Talon, sa politique, ses relations avec ses prédécesseurs, ses perspectives pour 2021 et bien d’autres sujets encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A la une de l'actualité

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus