Le cordon sanitaire est la meilleure option pour le Bénin selon Lionel Zinsou

L’ancien ministre Lionel Zinsou s’est prononcé sur la gestion de la pandémie du Coronavirus. Dans un entretien accordé à BFM Business, il a analysé les mesures prises par les différents pays, notamment l’option du Bénin d’aller à la mise en place d’un cordon sanitaire.

En Afrique, pour limiter la propagation de la pandémie du Coronavirus, la plupart des pays ont opté pour le confinement de certaines villes clés. au Bénin, estimant que le pays n’a pas les moyens pour un confinement total, le gouvernement a opté pour la mise en place d’un cordon sanitaire.

Pour Lionel Zinsou, cette mesure prise par le gouvernement de Patrice Talon est justifiée. “Je pense qu’on a une société qui a une façon de vivre qui ne rend pas très simple de confiner les populations, en terme de cohabitation, de participation, de nombreuses activités collectives, de pratiques religieuses. C’est très difficile d’arriver à mettre au point des mesures de distanciation sociale”, a-t-il déclaré au micro de BFM Business.

Quid du cordon sanitaire

Selon l’ancien premier ministre Franco-Béninois, le cordon sanitaire mis en oeuvre au Bénin est une solution qui contourne la difficulté d’aller à un confinement total. “La solution qui a été retenue en Côte d’Ivoire, au Bénin, c’est un cordon sanitaire pour éviter d’aller vers les régions les moins touchées. Ce n’est pas tout à faire la même chose que le confinement absolu”, a-t-il expliqué.

Plus loin, Lionel Zinsou évoque une autre raison qui pourrait justifier la difficulté des pays africains à procéder à un confinement total face à la pandémie. Contrairement à la plupart des pays européens, l’ancien premier ministre estime qu’en Afrique, les gens vivent au quotidien.

“Pour 80% de nos populations en Afrique subsaharienne, devant des personnes qui attendent la fin de la journée, et c’est ce qu’on a gagné la veille qui va permettre de vivre le lendemain. Donc si vous arrêtez le petit commerce, les artisans et que vous les confinez, vous avez quelque chose qui transforme la crise sanitaire en crise humanitaire”, Lionel Zinsou.

Pour lui, il y a un grand risque si les pays africains passent au confinement total, car ils ont des populations qui ne dépendent pas en majorité d’un salaire; mais qui vivent au jour le jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.