Johnny et Laeticia Hallyday @ BFMTV

Johnny Hallyday: sa veuve Laeticia perd un procès crucial contre le fisc

Laeticia Hallyday, veuve du taulier Johnny Hallyday a perdu un procès crucial contre le fisc alors qu’elle tentait de faire annuler un redressement fiscal de 13 millions d’euros concernant la tournée M’arrêter là (2009-2010).

La veuve Laeticia Johnny Hallyday ne veut rien laisser. Elle fera tout pour mettre la main sur la fortune de son mari. Seulement qu’en plus de la bataille qu’elle mène avec les aînés du taulier, cet héritage comprend aussi d’importantes dettes vis-à-vis du fisc, qui s’élèveraient à 30 millions d’euros selon BFM TV.

“Le plus important (13 millions d’euros) concerne le montage fiscal mis en place pour la tournée la tournée M’arrêter là (2009-2010). Cette somme comprend des pénalités de 40% pour “manquement délibéré” et de 80% pour “abus de droit” explique capital. Selon un jugement consulté par le média, le 17 mars, la cour d’appel de Versailles a débouté la veuve, estimant que le secret professionnel ne s’appliquait pas.

Pour rappel, il y un an, le tribunal administratif de Paris a confirmé tous les redressements liés à la tournée. La raison: l’administration [fiscale] a découvert selon le site capital, l’existence d’un montage, consistant dans la cession purement artificielle, par M. Hallyday, de ses droits incorporels à une société dépourvue de toute substance créée à cet effet, la SARL Navajo, et dans des emprunts contractés artificiellement par Navajo auprès de la société Nerthus Invest et par Nerthus Invest auprès de M. Hallyday, à seule fin d’éluder l’impôt.

ce montage étant caractéristique d’un abus de droit, Laeticia Hallyay s’en ai difficilement sortie. “Les pénalités de 80% pour “abus de droit” ont été remplacées par des pénalités de 40% pour “manquement délibéré” informe le média. Mais Laeticia ne compte pas se laisser faire. Elle a décidé de contester ces décisions devant la cour administrative d’appel de Paris. On se rappelle qu’en 2018, ses avocats ont porté plainte contre le fisc pour “violation du secret professionnel” et “recel”. Mais Bercy dénonce “une manœuvre dilatoire”, a rétorqué Bercy. Pour l’heure, les avocats de Laeticia, David Gordon-Krief et Pierre Pradié, n’ont pas encore faire de commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.