Covid-19: le contrôle des voies clandestines d’accès entre le Bénin et le Togo renforcé

Avec la fermeture des frontières, beaucoup de béninois et de togolais prennent par des voies d’accès clandestines pour sortir du Bénin ou pour y entrer. Pour éviter cette situation qui n’arrange pas les mesures en cours pour lutter contre la propagation de la Covid-19, les autorités béninoises ont procédé au renforcement du contrôle des voies clandestines d’accès.

A lire aussi:

Pour éviter l’accès sur le territoire national par des voies clandestines, en ces temps de mise en oeuvre des mesures contre la propagation de la Covid-19, la plateforme départementale de réduction des risques de catastrophe du Mono a fait une descente sur le terrain en fin de semaine dernière. Conduite par son président, le préfet Komlan Sedzro Zinsou, la plateforme s’est rendue, le vendredi 03 Avril 2020, dans la commune de Grand-Popo, pour faire l’état des lieux dans les localités à partir desquelles s’effectuent, de manière clandestine, des irruptions sur le territoire béninois, depuis la fermeture des frontières terrestres du Togo. Selon l’Agence Bénin Presse qui a publié l’information, la première étape du périple a eu lieu à Hilacondji. A ce niveau, le commissaire de l’unité de la Police Républicaine, Teffa Sambien a fait savoir que « depuis la fermeture des frontières togolaises, les unités concernées ont coopéré avec leurs homologues du Togo afin de les mettre, au fur et à mesure, au courant des dispositions en cours au Bénin«  ».

A Lire aussi: Bénin/Covid-19: deux cas signalés à Natitingou

Pour ce qui est des trafics par voie maritime, le commandant de la base navale de Grand-Popo, Nouroudine Moumouni, rassure de l’effectivité d’une veille permanente pour dissuader toute velléité de traversée. La délégation a ensuite mis le cap sur le cours d’eau Gbaga dans le village de Togomè puis Kponou, Agbannakin et Vodomey. Au niveau de Vodomey, sur injonction du président de la plate-forme, la barque qui permet de rallier le togo à partir de la localité est sortie de l’eau par un groupe de jeunes ayant à leur tête le chef du village. Pour le président de la plateforme, toutes les actions de lutte contre la covid-19 doivent être un mouvement d’ensemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A la une de l'actualité

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus