Apivirine du Dr Valentin [email protected] WEB TV

COVID-19: et si l’Apivirine du docteur Agon venait à passer avec succès tous les essais cliniques ?

Le monde entier continue d’enregistrer les cas positifs au COVID-19, les décès ainsi que les guérisons. Le traitement recommandé, à ce jour, reste la chloroquine, associée à l’Azithromycine; c’est du moins ce qu’a préconisé le Professeur Didier Raoult. Depuis quelques jours, un autre remède anti-coronavirus fait parler de lui dans un pays ouest-africain, le Burkina Faso. Il s’agit de l’Apivirine du chercheur béninois, Docteur Valentin Agon.

La chloroquine fait partie du traitement auquel le corps médical soumet les patients atteints du covid-19 et c’est le professeur Raoult Didier qui l’a suggéré comme remède pouvant lutter efficacement contre le virus. Elle est utilisée en association avec des antibiotiques comme Azithromycine qui appartient à la famille des macrolides, utilisés dans le traitement des infections de la gorge, des bronches, des gencives et des dents.

Cette fois, c’est un autre remède qui entre dans la danse dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. Ce produit, du nom d’Apivirine, fabriqué au Bénin, en Afrique de l’ouest, a commencé par faire des merveilles au Burkina Faso, dans la lutte contre le covid-19. En effet, l’Apivirine est un anti-rétroviral et un antiviral utilisé pour soigner le VIH-SIDA, depuis plusieurs années et est détenteur de six (06) brevets reçus à travers le monde. Il est utilisé pour la première fois au Burkina Faso dans cette lutte contre la pandémie du Coronavirus.

Et si l’Apivirine venait à passer avec succès toutes les étapes des essais cliniques ?

Au Burkina Faso, l’Apivirine a produit des résultats satisfaisants sur des cas confirmés de covid-19. Et depuis, ses effets font couler beaucoup d’encre et de salive au niveau de toutes les couches sociales de la sous-région ouest-africaine et au-delà. Selon le Professeur Alkassoum Maiga, qui animait un point de presse à Ouagadougou, il y a quelques jours, « Certains malades confirmés de covid-19 ont déjà eu recours avec succès à APIVIRINE durant leur maladie. Ils ont tout de suite obtenu l’amélioration de leur état de santé allant de l’amendement rapide des symptômes à la négativité du test de dépistage de coronavirus après traitement ». Ainsi, un conseil scientifique est mis en place pour conduire des essais cliniques afin de confirmer l’utilisation de l’Apivirine pour la lutte contre le covid-19 dans le monde.

Si ce médicament, reconnu dans le traitement du VIH-SIDA, arrive à faire ses preuves de par son efficacité à traiter le covid-19, après toutes les étapes des essais cliniques, alors l’Afrique aura apporté un plus pour le monde, à travers le chercheur béninois, Valentin Agon.

1 commentaire
  1. Kush dit

    Il faut d’un vrai soutien au docteur Valentin Agon. Le comportement qui vise à le sous-estimer et à mettre en avant les travaux de Raoult qui ne sont pas plus probants est honteux et indigne . De quoi avez-vous peur Allez vousattendre l’absolution du grand manitou leucoderme

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.