Covid-19 : des Béninois toujours dans l’indifférence et la banalisation

A l’instar d’autres pays touchés, la pandémie du Covid-19 prend désormais une allure inquiétante au Bénin. En dépit de cette situation, certains citoyens semblent banaliser cette pandémie et ses effets néfastes.

A lire aussi:

Officiellement, treize personnes sont touchées par la pandémie du Covid-19 à la date du mercredi 1er avril 2020. Nationaux comme étrangers, les sujets infectés par le virus sont pour la plupart venus de l’extérieur. Et puisqu’une situation exceptionnelle impose des mesures exceptionnelles, le gouvernement a pris des mesures (même si elles laissent certains sur leur soif) pour éviter la propagation de ce mal qui ne connaît pas de continent.

Mais si certains citoyens prennent bien la mesure de la situation et observent scrupuleusement les recommandations des autorités sanitaires, d’autres par contre semblent ignorer encore l’existence ou les effets néfastes de ce mal dévastateur. Il y a lieu de s’inquiéter quand on se réfère au nombre de personnes déjà décédées dans certains pays où le risque de contamination est très élevé. Les chiffres dans les pays tels que l’Italie, l’Espagne, les États-Unis, la France et dans d’autres pays africains font froid dans le dos.

Non-respect des mesures du confinement et de l’auto-isolement…

Au cours de sa sortie ce mercredi 1er avril 2020, le Ministre de la santé publique, Benjamin Hounkpatin a déploré le comportement de certains citoyens Béninois et des étrangers face à la crise sanitaire mondiale. Les sept (07) nouveaux sujets présentés seraient essentiellement revenus de l’étranger. Ceux-ci auraient été mis en quarantaine ou en auto-isolement. Mais le Ministre fait le triste constat que certains des sujets en auto-isolement n’ont pas respecté la prescription du Gouvernement.

Pis, certains continuent d’héberger, en violation des recommandations, des sujets rentrés de voyage et qui n’observent pas l’auto-isolement, augmentant ainsi le risque de contamination.

Une prise de conscience s’impose

Face à l’augmentation sans cesse croissante des personnes touchées, la responsabilité de chaque Béninois ou ressortissant étranger vivant au Bénin est interpellée afin d’éviter la propagation de cette pandémie. Outre le non-respect des mesures citées supra déplorées par le Ministre de la santé publique, il est aussi loisible de constater que les mesures préventives conseillées par les gouvernants ne sont bien suivies par endroits par certains citoyens. Tout ceci, au péril de leur vie et de celle des autres.

Intervenu sur la chaine nationale, dimanche dernier, le Chef de l’Etat, Patrice Talon, conscient de ce que la menace est non seulement sérieuse mais aussi grave, a insisté sur la responsabilité individuelle et collective de chacun et de tous. « Notre survie individuelle et collective est entre nos mains, elle est entre les mains de chacun de nous pris individuellement. Chacun de mes compatriotes, vous et moi, pris individuellement, est désormais responsables de notre survie. Nous n’avons pas besoin de beaucoup d’intelligence, de beaucoup de moyens, de beaucoup d’imagination. Il nous suffira simplement, à chacun, de respecter les mesures, les prescriptions, qui ont fait leurs preuves par ailleurs », a-t-il déclaré invitant ainsi chaque individu à jouer sa partition dans la lutte efficace contre ce fléau.

Malheureusement, le peu de sacrifice souhaité par le Chef de l’exécutif pour le bien de tous se heurte à l’ignorance de certains. Il n’est plus besoin de rappeler que la situation devient plus en plus grave. Ainsi, une prise de conscience s’impose afin d’éviter la propagation de ce virus mortel.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A la une de l'actualité

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus