COVID-19 au Bénin: port obligatoire de masque, et si le gouvernement optait pour une solution locale?

Dans un communiqué radiodiffusé et télévisé, le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique informait tous les citoyens, vivant dans le cordon sanitaire regroupant 12 communes, du port obligatoire de masque en tous lieux, en vue de freiner la contamination à la covid-19. Mais quel masque pour quel coût et pour combien de temps ? Voici une proposition pour le gouvernement.

A lire aussi:

Le port de masque est rendu obligatoire depuis ce mercredi 08 avril 2020, dans le cordon sanitaire regroupant 12 communes des 77 que compte la République du Bénin. Mais depuis, la population peine à s’approprier ces masques qui répondent aux normes internationaux, quand bien même le gouvernement l’a mis en place à prix subventionné dans les officines pharmaceutiques. Cette peine résulte de deux causes : l’absence de ces masques et/ou le prix élevé auquel sont confrontés les citoyens.

Mais autre que le coût de ce produit de grande nécessité de l’heure, nous assistons à un problème de santé publique ou à une difficulté à changer régulièrement les masques pour se conformer aux normes en vigueur. Si les masques d’officines sont des masques chirurgicaux qui servent de barrières aux gouttelettes ayant un diamètre de plus de 5 microns et peuvent retenir les particules à partir de 1 micron avec une capacité filtrante qui peut varier de 0,5 à 5 microns, alors nous pouvons attester de son efficacité à filtrer les larges gouttelettes et donc très bons.

Quelle est la présentation de ces masques et comment les utiliser ?

Les masques sont généralement faits de fibres naturelles (coton) ou de fibres synthétiques (polypropylène). Ils doivent être changés au moins toutes les 4 heures, ou lorsqu’ils deviennent mouillés ou après avoir quitté une zone à haut risque. Alors, il faudrait 2 à 3 masques par jour et par personne, soit environ 10 millions de masques par jour si la population de ce cordon sanitaire est estimée à 4 871 845 (RGPH 4). Petits calculs faits : pour une semaine, il faudrait 68 205 830 de masques pour les 12 communes; et pour 1 mois, faites vous-mêmes le calcul. Aussi, nous assistons au manque de communication du gouvernement sur le temps pendant lequel les compatriotes doivent mettre le masque.

Et si le gouvernement se tournait vers une solution locale ?

De plus en plus, les grandes nations se tournent vers une production locale des masques, mais en tissu. Cette disposition est prise pour trouver des solutions à deux problèmes : la pénurie et le coût élevé des masques dans ces pays. Or, avec une production locale en tissu, respectant les normes, les citoyens peuvent s’en procurer et les laver régulièrement (tous les jours) au bain marré de 60°, comme le conseille les spécialistes. Aujourd’hui, même aux Etats-Unis, le mot d’ordre est donné pour l’utilisation des masques en Tissu.

La question qu’on se pose est : le gouvernement béninois ne peut-il pas réquisitionner des couturiers, leur présenter le modèle et les types de tissu à utiliser pour rendre ses masques aux normes? Ainsi, il y aura une production en grande quantité et il peut en distribuer à la population et à un prix raisonnable afin de juguler cette crise sanitaire. Encore que combien de béninois ont la possibilité de débourser 400f à 600f par jour pour s’en procurer afin de respecter les règles d’hygiène.

Comme par exemple à Grenoble, ville de la région Rhône-Alpes du sud-est de la France, pour répondre à la pénurie de masques, son Centre Hospitalier Universitaire en Isère a transmis à son personnel soignant les patrons de couture pour fabriquer ses propres masques de soin.

0001_5e6f4789b507b.jpg

Ou encore le centre Hospitalier de Valence qui en grand manque de masques, lance l’appel suivant :

« Celles qui savent coudre, merci de nous confectionner des masques en grand nombre s’il vous plaît et de les envoyer par courrier postal à : Centre Hospitalier de Valence – 179 Boulevard Maréchal Juin, 26000 Valence. Nous les distribuerons aux personnes qui en auront besoin. Voici des documents pour vous aider dans la confection, proposés par le CHU de Grenoble. »

 

📣📣📣Avis aux couturiers et couturières sur Valence. Le personnel du Centre Hospitalier de Valence est en grand manque…

Publiée par Le Dauphiné Libéré Valence sur Mardi 17 mars 2020

Voici le Tutoriel proposé

0002_5e6f47e060a1f.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A la une de l'actualité

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus