Covid-19 au Bénin: Benjamin Hounkpatin, le visage de la lutte contre le virus

Au Bénin, la lutte contre la pandémie du Coronavirus a bien un visage. Même si c’est toute une équipe qui travaille à mettre hors des frontières béninoises ce virus, le Ministre de la Santé, Ignace Benjamin Hounkpatin, représente visiblement, à lui tout seul, le dispositif mis en place.

A lire aussi:

Au four et au moulin, critiqué de part et d’autre, il semble être parfois dépassé par les événements. Mais jusque-là, Benjamin Hounkpatin tient bon et donne le meilleur de lui-même face à la Covid-19 qui a démantelé sans pitié les systèmes sanitaires des plus puissants au monde.

En effet, depuis la découverte des premiers cas de Coronavirus au Bénin, le Ministre de la Santé est au front pour la mise en oeuvre de la stratégie gouvernementale. Entre communiqués, descentes sur le terrain et sensibilisations, le Professeur Ignace Benjamin Hounkpatin se bat autant que se peut contre le virus.

Avec 35 cas positifs, 18 cas guéris, 16 cas sous traitement et 1 décès, le Bénin est sur le point de prendre le contrôle sur la covid-19. Cette victoire certaine, les Béninois la devront aux autorités; mais surtout à Benjamin Hounkpatin, le visage de la lutte anti-covid-19 au Bénin. Actuellement, peu de gens souhaiteraient être à sa place; il est face à une situation difficile, mais c’est l’occasion pour lui de montrer qu’il mérite sa place au sein du gouvernement.

Qui est Benjamin Hounkpatin?

Benjamin Hounkpatin est né à Porto-Novo le 31 juillet 1974, il a fait son entrée au gouvernement à l’occasion du remaniement ministériel opéré en juin 2018. En 2002, il obtient un Doctorat d’Etat en médecine, suivi d’un Certificat d’Etudes Spécialisées (CES) de Gynécologie Obstétrique en 2007 et d’un Certificat d’auditeur qualité IRCA en 2011. En 2013, il est admis sur la Liste d’Aptitude aux Fonctions de Maître Assistant de Gynécologie Obstétrique (LAFMA) du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES). Trois ans après, Benjamin Hounkpatin s’inscrit sur la liste d’aptitude aux fonctions de Maître de Conférences Agrégé en Gynécologie Obstétrique (LAFMC) du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES).

Ignace Benjamin Hounkpatin fût un agent du Centre hospitalier universitaire de la Mère et de l’enfant Lagune (Chu-Mel) de Cotonou. Il y occupait le poste de  Médecin responsable du secteur des urgences et des références/contre-références. D’avril 2012 à sa nomination, il était aussi Coordonnateur du Programme Régional « Santé de la Reproduction et prévention du VIH dans la région de la CEDEAO ». Il est auteur de plusieurs publications scientifiques sur la santé de la mère et de l’enfant. Marié et père de trois (03) enfants, Benjamin Hounkpatin a été fait Chevalier de l’Ordre National du Bénin depuis 2017 et est en attente de la cérémonie de décoration.

Notons, par ailleurs, qu’il est membre titulaire de plusieurs sociétés médicales, dont le Collège National des Gynécologues Obstétriciens du Bénin (CNGOB) depuis 2014 ; la Société Africaine de Gynécologie Obstétrique (SAGO), la Fédération Internationale des Gynécologues Obstétriciens (FIGO), la Société de Gynécologie et d’Obstétrique du Bénin et du Togo (SGOBT), le Groupe Interafricain d’Etude, de Recherche et d’Application sur la Fertilité (GIERAF) depuis 2011.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A la une de l'actualité

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus