Coronavirus – allègement de la dette africaine: la Chine prend position

La Chine a réagi aux appels à l’annulation des dettes publiques africaines en cette période du coronavirus. Elle se dit prête à étudier une possibilité avec la communauté internationale, afin d’alléger la dette des pays africains.

A lire aussi:

Après le président sénégalais et certains de ses homologues africains suivis du Pape François qui ont plaidé pour l’annulation de la dette publique africaine, le président français Emmanuel Macron s’est également prononcé sur le sujet à travers une allocation télévisée. Il a déclaré que la France et l’Europe allaient devoir aider l’Afrique à lutter contre l’épidémie, en « annulant massivement sa dette ». Des déclarations qui ont eu un écho favorable en Chine.

La Chine est disposée à étudier une possibilité avec la communauté internationale, afin d’alléger la dette des pays africains. Selon le ministre chinois des affaires étrangères cité par Reuters, la Chine « devrait approuver un gel temporaire des paiements de la dette des pays africains dans le cadre d’un accord attendu par les principales économies du Groupe des 20 (G20) cette semaine ».

A LIRE AUSSI: Coronavirus – Discrimination contre des Noirs en Chine: l’Afrique s’indigne, la Chine réagit

« On s’attend à ce que Pékin gèle les remboursements mais il semble improbable qu’elle annule les dettes comme l’ont fait par le passé de nombreux bailleurs occidentaux », confient à Reuters deux sources proches du dossier.

Un prêt de $ 143 milliards à l’Afrique

Rappelons que contrairement à ceux qui ont déjà accordé des remises de dettes à l’Afrique par le passé, une part importante de la dette chinoise est une dette à des conditions commerciales. Entre 2000 et 2017, la Chine (gouvernement, banques, entreprises) aurait prêté environ $ 143 milliards à l’Afrique, essentiellement pour financer d’importants projets d’infrastructures, selon des données de l’Université américaine de John Hopkins sur lesquelles s’appuie Reuters dans son article.

Le FMI va alléger la dette de 19 pays africains pour leur permettre de mieux se concentrer sur la lutte contre la covid-19. Les pays concernés sont: Afghanistan, Bénin, Burkina Faso, Comores, Gambie, Guinée, Guinée Bissau, Haïti, Îles Solomon, Libéria, Madagascar, Malawi, Mali, Mozambique, Népal, Niger, République centrafricaine, République démocratique du Congo, Rwanda, Sao Tomé-et-Principe, Sierra Leone, Tadjikistan, Tchad, togo et Yémen.

Actuellement, l’Afrique est à plus de 744 décès et plus de 13 686 cas confirmés. Sur 54 pays, 52 sont touchés par la pandémie en Afrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A la une de l'actualité

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus