« Colère de Bohoma »: 52 militaires tchadiens tués dans l’offensive contre Boko Haram

52 militaires tchadiens ont été tués dans la zone du Lac Tchad en pleine offensive de l’armée contre le groupe terroriste nigérian, Boko Haram. L’information a été confirmée par le porte-parole de l’armée.

A lire aussi:

L’armée tchadienne paie le lourd tribut de l’opération « Colère de Bohoma » lancée par le président Déby contre les islamistes de Boko Haram. Ce jeudi, le porte-parole de l’armée, le colonel Azem Bermendoa Agouna, a indiqué que 52 soldats tchadiens ont été tués dans cette offensive. Il a également confirmé que le groupe armé est chassé des territoire du pays ainsi que des zones insulaires.

A LIRE AUSSI: Tchad-« Colère de Bohoma »: Idriss Déby satisfait des premiers résultats de l’offensive contre Boko Haram

Selon lui, un millier de djihadistes ont été tués dans l’offensive. Après l’attaque meurtrière qui a coûté la vie à une centaine de soldats tchadiens, le président Idriss Déby Itno avait enfilé son treillis de général d’armée pour se rendre sur le terrain. Il y a quelques jours, le chef d’Etat tchadien s’est réjoui des premiers résultats de l’opération.

A LIRE AUSSI: Tchad-« Colère de Bohoma »: Idriss Déby déploie des militaires au Nigéria et Niger

Boko Haram, actif au Nigéria, au Cameroun, au Tchad, s’en prend souvent aux civils et aux forces de défense et de sécurité. Il a occasionné le déplacement de nombreux foyers qui vivent aujourd’hui dans des camps de réfugiés.

1 commentaire
  1. Rhony Tognide dit

    C’est tout de même ahurissant. L’armée tchadienne n’est pas dépourvue .Les troupes d’assaut sont mieux au combat sous converture aérienne…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A la une de l'actualité

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus