Bénin – Usage d’armes létales à l’UAC: l’Eglise catholique demande une enquête

Il faut l’ouverture d’une enquête impartiale pour situer toutes les responsabilités sur le décès de l’étudiant Théophile Djaho. C’est l’une des recommandations faites par l’Observatoire chrétien catholique de la gouvernance (Occg) ce Mercredi 15 Avril 2020.

A la faveur d’une conférence de presse animée au siège de la Conférence épiscopale du Bénin (CEB) ce mercredi 15 avril 2020, l’Observatoire chrétien catholique de la gouvernance (Occg) s’est prononcé sur la gestion de la pandémie du Covid-19 dans le pays. Il a profité de la même tribune pour déplorer le décès de l’étudiant Théophile Djaho abattu par un policier lors d’une manifestation. Dans la déclaration de presse lue par  le Père Nathanaël Yaovi Soédé, l’Observatoire chrétien catholique de la gouvernance a condamné l’acte de violence, avec l’usage disproportionné de la force et l’utilisation des armes létales par la Police Républicaine. L’usage de l’arme létale qui a conduit à la mort par balle, l’étudiant Théophile Dieudonné Djaho le 24 mars 2020 sur le campus d’Abomey-Calavi.

A Lire aussi: Bénin; Covid-19: d’importantes recommandations de l’Eglise catholique au gouvernement

Tout en déplorant cette situation, l’Observatoire chrétien catholique de la gouvernance (Occg) a, au cour de sa conférence de presse, demandé au Gouvernement de diligenter des enquêtes impartiales afin que les responsabilités soient situées. Précisons que l’étudiant en question a été mortellement touché par balle lors d’une manifestation des étudiants à l’Université d’Abomey-Calavi pour réclamer la cessation des cours face aux mesures du gouvernement en vue de réduire la propagation du coronavirus. L’intervention de la police a fait dégénérer la situation, avec l’arrestation de certains responsables d’étudiants. Une échauffourée au cours de laquelle, un policier a fait usage d’une arme létale fauchant la vie à un étudiant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.