Bénin: une plainte déposée devant la brigade criminelle contre le CQ Finagnon

Un groupe de conseillers du 1er Arrondissement de Cotonou a porté plainte devant la brigade criminelle contre le chef-quartier « Finagnon ». Il lui reproche le détournement de fonds publics destinés au reprofilage des voies.

A lire aussi:

Des menaces de détournement pèsent sur le chef du quartier Finagnon situé dans le 1er Arrondissement de Cotonou. Les fonds en question sont estimés à 6.901.400 francs Cfa. Selon l’information relayée par le quotidien « Matin Libre« , tout est parti d’une réunion des conseillers locaux de ce quartier, tenue le 04 novembre 2019 au siège du 1er arrondissement, en présence du chef de l’arrondissement, Mme Arlette Saïzonou Béllo, et des sages de la localité.

A l’issue des discussions, il est ressorti, selon le procès verbal de la séance, que le chef du quartier Finagnon détiendrait indûment sur lui le montant supra. Cette somme, selon la même source, était destinée à implanter des barrières et réguler la circulation des camions poids-lourds dans deux quartiers de l’arrondissement.  L’implantation de ces barrières avait pour objectif de mobiliser des ressources pour servir au reprofilage des voies de circulation de ces deux quartiers.

Mais le chef quartier de Finagnon a fait cavalier seul et gardé loin, tous les conseillers de la gestion de son territoire. Un comportement qui n’a pas été de leur goût.

A Lire aussi: Bénin – CRIET: un dossier de détournement de deniers publics au CNHU renvoyé

Face à l’échec d’un consensus au cours de la réunion du 04 Novembre 2020, 4 des 9 conseillers que compte le conseil local de Finagnon ont décidé de porter l’affaire à l’attention des autorités de la mairie de Cotonou le 29 Octobre 2019. N’ayant pas eu gain de cause, ils ont porté plainte le 13 février dernier devant la Brigade criminelle pour détournement de fonds publics.

Dans le cadre de la plainte déposée à la Mairie de Cotonou, les deux parties ont été écoutées séparément à la direction de la police municipale. Les conseillers frondeurs attendent l’instruction du dossier par la brigade criminelle. Les jours à venir pourraient être éprouvant pour le chef du quartier de Finagnon, s’il est effectivement reconnu coupable de détournement de fonds publics comme le pensent ses collègues.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A la une de l'actualité

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus