Luc Atrokpo- Maire de Bohicon Ph: google

Bénin: sous Patrice Talon, des années de retard ont été rattrapées selon Luc Atrokpo

Le président de la République, Patrice Talon vient de boucler 04 ans de gouvernance à la tête de l’Etat. Sur le plan de la décentralisation, le bilan est reluisant selon l’actuel Maire de la Commune de Bohicon.

Le président Patrice Talon a tenu sa promesse électorale dans l’amélioration de la gouvernance locale. C’est du moins la position du président de l’association nationale des communes du Bénin, le Maire Luc Atrokpo. Selon lui, en 04 ans de gouvernance il y a une avancée considérable dans l’amélioration de la gouvernance à la base.

Il en veut pour preuve le découpage territorial qui est devenu une réalité sous le leadership du président Patrice Talon alors que tous ses prédécesseurs ont courbé l’échine devant ce dossier.

A Lire aussi: Bénin; Coronavirus: la police républicaine disperse une foule à Abomey

Mieux, sous son régime, l’ensemble des communes ont bénéficié  des travaux d’envergure tels que par exemple l’asphaltage; a fait remarquer le maire de Bohicon. Aujourd’hui, poursuit-il, l’ensemble des Communes changent de physionomie.

L’assainissement des Communes est également une réalité grâce au programme “Le Grand Nokoué” qui a rendu les villes plus propres. Le maire Luc Atrokpo s’est également réjouit que grâce à l’appui institutionnel, le siège de l’ANCB a pu être construit.

Face à toutes ces réalisations, indique le Maire Atrokpo, il ne serait pas exagéré de dire que grâce au Présidence Patrice Talon, des années de retard ont été rattrapées.

2 commentaires
  1. djembé dit

    toi tu veux gâter ton nom aparemment

  2. Amelagbe dit

    La gouvernance locale a été tellement améliorée que lui quitte Bohicon ou il était maire pour venir se presenter a Cotonou ou il ne résidait pas…
    Les résultats c’est des maires destitues en série, le clan au pouvoir se substituant aux elus locaux.
    Le Benin vit sous une chape de plomb imposee par un clan mafieux qui travestit la justice, devoie les institutions, fait main basse sur l’economie

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.