Donklam Abalo, Responsable chargé de l'information et de la communication de l'USL. Photo: @Bénin Web Tv

Bénin: “L’USL ne sombre pas, nous sommes debout”, Donklam Abalo

Absente de la scène politique depuis plusieurs mois, l’Union Sociale Libérale (USL) s’est plongée dans un mutisme total. Reçu dans l’émission “L’Invité de Bénin Web Tv“, le Porte-parole du parti a expliqué l’option du silence faite par cette formation politique non encore reconnue par les services du ministère de l’Intérieur et de la Sécurité Publique (MISP).

Selon Donklam Abalo, Responsable à la communication de l’USL, ce parti ne sombre pas, contrairement à ce qui se dit. Il explique que le parti a fait l’option d’un silence stratégique qui illustre son absence sur la scène politique. “Je ne pense pas que l’USL sombre. L’USL a fait peut-être l’option d’un silence politique; mais je constate que notre silence est assourdissant, donc nous ne sombrons pas, nous sommes debout. “, a-t-il déclaré.

Ce silence que Donklam Abalo qualifie d’assourdissant semble porter des fruits, selon lui. Il évoque la dernière ordonnance de la Cour africaine des droits et des peuples en faveur de leur président d’honneur, Sébastien Ajavon, pour montrer que la nouvelle stratégie du parti marche bien. “La dernière ordonnance de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP) est une preuve que notre silence est stratégique”, a-t-il ajouté.

Pourtant le parti est toujours sans statut juridique

Même si l’USL ne sombre pas comme Donklam Abalo l’explique; il faut quant même retenir que cette formation politique est en difficulté. Créé depuis 2018, le parti n’a pas encore pu obtenir son récépissé d’enregistrement, conformément à la nouvelle charte des partis politiques.

Absent aux législatives de 2019, le parti ne participe pas aux prochaines élections Communales du 17 mai 2020. En 2021, il sera encore probablement absent. Une situation qui porte fortement atteinte à la survie du parti.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.