Constantin Amoussou Ph: Page FB

Bénin: Constantin Amoussou rejoint les “Saigneurs de la République”

Constantin Amoussou est de retour dans la “rupture” et l’assume. Après avoir combattu la gestion du président Patrice Talon pendant 4 ans, l’ancien disciple de Pascal Irénée Koupaki rejoint ceux qu’il avait traité de “Saigneurs de la République”.

C’est le sujet qui fait le tour de la toile depuis la soirée du samedi 4 avril 2020 au Bénin. Constantin Amoussou fait à nouveau allégeance au régime du “Nouveau Départ” et assume. Pour justifier son retournement de veste attendu par plus d’uns, il se met à l’ombre de la candidature aux communales de 2020, de Luc Atrokpo.

Il y a quelques jours encore, Constantin Amoussou, président du Gouvernement des Jeunes du Bénin (GJB) se réclamait de l’Union Sociale Libérale (USL) de Sébastien Ajavon. Certaines personnes avaient déjà vu venir ce changement de virage de l’auteur du livre “Les Saigneurs de la République”, après sa visite à Luc Atrokpo et à Joseph Djogbénou.

Retour à la case départ

Artisan de l’élection de Patrice Talon au second tour de la présidentielle de mars 2016, Constantin Amoussou a démissionné du “Nouveau Départ”, en rompant les amarres avec le mouvement “La Nouvelle Conscience” de Pascal Irénée Koupaki. 4 ans après, soit un an avant la fin du mandat, il est de retour dans la mouvance.

Pour Constantin Amoussou, sa nouvelle ligne politique est justifiée par les avancées observées dans la gouvernance de Patrice Talon. 4 ans après, il s’aperçoit que le “gouvernement maquette” est passé du virtuel au réel dans les réalisations. Il a notamment abordé le Programme d’Action du Gouvernement (PAG) qui se traduit en partie par le projet asphaltage dans les villes du Bénin.

Accueilli à bras ouverts

Constantin Amoussou se dit satisfait de l’accueil de ses anciens alliés. Selon ses dires, il est accueilli à bras ouverts par les blocs de la mouvance. Surprenante réaction, quand on sait tous les assauts violents qu’il a lancés pendant 4 ans contre la mouvance et ses acteurs.

Toutefois, il précise qu’il n’est encore membre d’aucun parti politique de la mouvance. “Je n’ai pas fait de formalité d’adhésion à aucun parti politique”, a-t-il déclaré. A l’en croire, son retour à la case du “Nouveau Départ” est pour le moment lié à Luc Atrokpo, membre de l’Union Progressiste (UP), candidat à la Mairie de Cotonou.

Quid de ses rapports avec Pascal Irénée Koupaki?

Pascal Irénée Koupaki, Ministre d’Etat, Secrétaire général de la Présidence de la République du Bénin est sans doute celui qui a le plus reçu les piques de Constantin Amoussou, autrefois opposant. Mais avant cette période sombre de leur rapport, Constantin Amoussou avait été aussi un ardant défenseur du chantre de la “Nouvelle Conscience”.

Il est évident qu’aujourd’hui, ils sont en froid. La preuve, il ne l’a pas rencontré avant d’annoncer son retour. Il dit lui avoir laissé un message, et espère que ce dernier accepte le recevoir afin qu’il lui présente ses excuses. En effet, Constantin Amoussou estime avoir été parfois trop dur dans ses dénonciations, il pense qu’il aurait pu faire son combat autrement.

4 commentaires
  1. Agoundin dit

    le benin a cherché le benin a trouvé.

  2. Paysan dit

    A l’instar du grand professeur- Penseur, la faim a eu raison d’un autre pyromane…. pitoyable

  3. Donald dit

    Ces gens là se foutent de nous quoi

  4. Latif AKANHO dit

    Il n’a rien fait de mauvais. Son changement de camp est la confirmation même de la politique à la “béninoiserie “.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.