Mgr Marcel Agboton : après “10 ans d’exil”, ses proches réclament son retour au Bénin

Mgr Marcel Agboton en a assez de l’exil. C’est la dénonciation faite par ses proches dans une publication qui suscite de vives polémiques sur Facebook  depuis ce mardi 07 avril 2020. 

“10 ans d’exil, c’est assez”; ainsi démarre le coup de gueule des proches de Mgr Marcel Agboton une page Facebook qui lui a été dédiée. Pour eux, pour des raisons que la justice civile ignore, lui, Mgr Marcel Agboton, 79ans, (ancien Archevêque de Cotonou), et Mgr Fidèle Agbatchi, 70ans, (ancien Archevêque de Parakou), ont été démis de leurs fonctions et sont exilés dans des paroisses à Cahors (France) et à Rome (Italie).

“L’âge de Mgr Agboton et son état de santé exigent que toutes les démarches soient menées auprès de la Conférence Episcopale du Bénin pour qu’elle mette fin à sa déportation dans des conditions de vie humiliantes et indignes d’un évêque émérite”, peut-on lire dans le message. Et de rassurer: “nous pensons que toutes les conditions relatives à l’assistance à personne en danger sont désormais largement réunies …”

Retour sur la démission de Mgr Marcel Agboton

Pour rappel, Marcel Honorat Agboton a démissionné, laissant sa place à Antoine Ganyéen en 2010. Selon les informations rapportées à l’époque, il se sentait plus affaibli par le mal qu’il traîne depuis quelques temps et avait alors adressé sa démission au Vatican où, d’ailleurs, il est hospitalisé depuis peu.

Ancien évêque de Porto-Novo, Monseigneur Marcel Honorat Agboton a été intronisé à la tête de l’Archidiocèse de Cotonou en 2005. Ce rôle lui avait été confié en plus de sa charge pastorale d’administrateur du diocèse de Dassa-Zoumé. En dépit de son état de santé au moment de sa démission, Monseigneur Marcel Honorat Agboton était censé continuer, tout de même, à jouer un grand rôle dans la conduite des affaires du clergé béninois. La raison: Vatican l’a élevé au rang d’Archevêque émérite de Cotonou.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.