Togo: Mgr Philippe Kpodzro réagit à la levée d’immunité parlementaire de Kodjo Agbéyomé

Monseigneur Philippe Fanoko Kpodzro a réagi à la levée immunité parlementaire de l’opposant Kodjo Agbéyomé. En conférence de presse au domicile du candidat, l’archevêque émérite de Lomé a appelé le peuple à la résistance légale.

A lire aussi:

Devant les hommes des médias réunis ce lundi au domicile du président autoproclamé du Togo, Mgr Philippe Kpodzro a lancé un appel aux togolais épris de paix et de justice. L’homme de Dieu a exhorté le peuple à la résistance légale sans effusion de sang pour revendiquer la victoire du 22 février.

Réagissant au probable arrestation du député, il a souligné qu’il faille que les forces de l’ordre marchent sur son corps pour mettre la main sur celui qu’il considère comme « président démocratiquement élu » du Togo.

A lire aussi: Togo: le président autoproclamé Agbéyomé Kodjo livré à la justice

Reportée à maintes reprises, la séance portant levée d’immunité parlementaire de l’ancien premier ministre s’est tenue ce lundi. Sur 90 députés présents au sein de l’hémicycle, 80 ont voté pour, huit se sont abstenus alors que 2 autres ont voté contre cette levée. Au second vote, la majorité est également requise pour que la justice engage des poursuites contre l’ex-président de l’Assemblée nationale. Dès lors, le procureur peut ordonner à tout moment son arrestation.

« Président auto-proclamé »

L’ancien proche du général Eyadéma a rejeté les résultats de la cour constitutionnelle qui le créditent de plus de 19% derrière le candidat du RPT-Unir, Faure Gnassingbé. Porté par la dynamique Kpodzro, Kodjo Agbéyomé se proclame président élu avec environ 65% des voix. Il a nommé un premier ministre, un chef de la diplomatie et a mis en ligne le portail de sa présidence.

C’est la goûte d’eau qui a fait déborder le vase car, le pouvoir l’accuse d’usage illicite des insignes et sceaux d’Etat. Il est également accusé de troubles aggravés à l’ordre public, d’atteinte à la sûreté de l’Etat, de diffusion de fausses nouvelles et de dénonciations calomnieuses.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A la une de l'actualité

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus