L’UE lance une mission militaire en Libye

L’Union Européenne a approuvé mardi une mission militaire en Libye, dans le cadre de la surveillance de l’application de l’embargo sur les armes, imposé par les Nations unies au pays.

A lire aussi:

L’opération IRINI de l’UE consistera à garantir que tous les pays respectent l’interdiction de fournir des armes aux parties impliquées dans le conflit libyen. Elle opérera dans les airs, en mer et par satellite, rapporte Anadolu. « Même en période de coronavirus, l’UE montre sa détermination à promouvoir la paix dans notre voisinage », a déclaré mardi le chef de la politique étrangère de l’UE, Josep Borrell. Les forces de l’UE surveilleront également les exportations illégales de pétrole, empêcheront la traite des êtres humains et contribueront à la formation des garde-côtes et de la marine locaux, en tant que tâches complémentaires.

La nouvelle mission a déjà fait l’objet de plusieurs critiques. En février, l’Italie, l’Autriche et la Hongrie ont demandé des garanties pour que la mission soit immédiatement suspendue si elle s’avérait être un «facteur d’attraction» pour la migration illégale. Les opérations en mer de la précédente opération SOPHIA, lancée en 2015 pour bloquer la migration irrégulière en mer Méditerranée, ont dû être suspendues en raison d’un désaccord entre les États membres de l’UE sur les demandeurs d’asile. Borrell a souligné que l’opération IRINI serait différente de la fin de la mission et qu’elle n’aurait qu’à empêcher la traite des êtres humains comme tâches complémentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A la une de l'actualité

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus