@Hespress Français

Le G20, une lueur d’espoir pour le monde face au Coronavirus

Après des semaines de réponses individuelles chaotiques de pays, marquées par diverses restrictions sur les voyages et le commerce, et même des pointages du doigt, face à la pandémie de coronavirus, les grandes puissances mondiales pensent enfin pour des efforts coordonnés en vue de lutter contre cette menace commune.

Le Groupe des 20 (G20) tiendra un sommet virtuel jeudi pour discuter des réponses mondiales à la pandémie du covid-19. La réunion des membres du G20, qui représentent les deux tiers de la population mondiale, offre la meilleure plate-forme aux pays pour tout coordonner, des fournitures médicales aux politiques monétaires en vue de faire face à la pandémie, ont déclaré mercredi des analystes chinois et étrangers.

Les « tout puissants » seront présents

La Chine, qui a efficacement maîtrisé l’épidémie chez elle et a intensifié son soutien à des dizaines d’autres pays dans leurs luttes contre le virus, jouera probablement un rôle majeur dans la coordination des efforts mondiaux et aidera à sortir le monde de la crise actuelle, étant donné son expertise et ses ressources massives, ont noté les analystes. L’Arabie saoudite, qui assure la présidence du G20, cette année, a annoncé mercredi qu’elle convoquerait un “sommet virtuel des dirigeants” jeudi après-midi. Outre les membres du G20, d’autres dirigeants de pays, tels que l’Espagne et le Singapour, et des organisations internationales, telles que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et le Fonds monétaire international (FMI), participeront à la réunion, selon un communiqué des responsables saoudiens.

Le président chinois, Xi Jinping, participera à la réunion depuis Pékin, ont annoncé mercredi des responsables chinois. Le président russe, Vladimir Poutine, et le Premier ministre indien, Narendra Modi, participeraient également aux réunions. Mercredi, il n’était pas clair si le président américain, Donald Trump, et d’autres dirigeants européens y participeraient. La réunion marquera le premier pas d’un tel niveau et d’une large participation depuis que le covid-19 a éclaté plus tôt cette année, et l’OMS a l’déclaré de pandémie mondiale, il y a deux semaines.

Le virus a tué plus de 16 000 personnes et rendu malades plus de 375 000 autres dans plus de 190 pays et régions, et le nombre de cas de contamination devrait encore augmenter rapidement, selon l’OMS.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus