Kemi-Seba-Benin

Le collectif « Sortir du franc CFA » dénonce l’expulsion de Kemi Seba mais le tacle

A la suite de l’expulsion de l’activiste franco-béninois, Kemi Seba, de Dakar, plusieurs voix se sont levées pour dénoncer une décision injuste et non conforme au droit de l’homme. Lundi, le collectif Sortir du franc CFA a donné de la voix et dénoncer aussi cette attitude du Sénégal mais aussi la façon de faire de l’activiste.

« Le collectif Sortir du franc CFA dénonce l’expulsion de l’activiste franco-béninois, Kemi Seba, ce 24 février dernier, alors qu’il était convoqué par les autorités sénégalaises. Comme justiciable, il a le droit de se défendre à son procès en appel. Sur ce point, le président du Sénégal, Macky SALL, qui a décidé seul de cette expulsion, a commis un acte contraire aux règles élémentaires de la  justice dans un Etat de droit », indique le collectif dans un communiqué. Cependant, loin de cautionner les manières de Kemi Seba, Sortir du Franc CFA lui demande de les revoir.

« Monsieur Kemi Seba doit aussi se remettre en question et cesser la vulgarité, les injures, et les propos complotistes dans ses nombreuses prises de parole sur les réseaux sociaux. Son attitute et les méthodes de son ONG Urgences Panafricanistes provoquent une hystérisation contreproductive du débat sur les problématiques africaines actuelles telles que le franc CFA, la mise en place de la monnaie unique, l’Eco, et l’émergence de notre continent noir », martèle le groupe. Il souligne que « ce manque de sérénité fait du même coup le jeu de nos Chefs d’Etats africains qui ont décidé d’instrumentaliser Kemi Seba pour se maintenir aux pouvoirs : ils se servent de lui pour faire diversion et ne pas répondre aux nombreuses revendications de la jeunesse africaine. Pour donner le change, il leur suffit simplement d’expulser Kemi Seba pour détourner l’attention des populations et pour mettre les vrais problèmes sous le tapis ».

1 commentaire
  1. DJOBIDO dit

    Laissez- les braire !
    Grace à ce Monsieur on entend mieux la cause et les voilà les vendus

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.