Guinée: malgré le coronavirus, Alpha Condé fixe la tenue du référendum constitutionnel

Le président guinéen Alpha Condé a fixé la nouvelle date du double scrutin législatif et du référendaire pour le dimanche 22 mars prochain, malgré l’annonce d’un premier cas du nouveau coronavirus dans ce pays d’Afrique de l’Ouest en proie depuis des mois à des manifestations de masse.

A lire aussi:

Le président guinéen Alpha Condé a fixé vendredi au 22 mars la tenue d’un référendum constitutionnel controversé couplé à des législatives, initialement prévus le 1er mars, malgré l’annonce d’un premier cas du nouveau coronavirus dans ce pays d’Afrique de l’Ouest en proie depuis des mois à des manifestations de masse.

« Le corps électoral est convoqué le dimanche 22 mars 2020 pour les scrutins législatifs et référendaire », indique un décret présidentiel lu sur les médias publics. La campagne électorale se déroulera jusqu’au 20 mars, a précisé son entourage alors que le gouverneur de Conakry a interdit les rassemblements de plus de 100 personnes après la confirmation d’un premier cas de coronavirus, sur une ressortissante belge membre de la délégation de l’UE en Guinée.

Un membre de la Céni s’exprimant sous le couvert de l’anonymat a reconnu que la décision de proposer le 22 mars avait été prise « sans trop d’illusions », car « sous la pression ». La Guinée est en proie depuis octobre à des manifestations contre l’intention prêtée à Alpha Condé de briguer un troisième mandat fin 2020. Au moins 31 civils et un gendarme ont été tués depuis.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A la une de l'actualité

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus