Côte d’Ivoire: le vice-président du PDCI Jacques Mangoua libéré

Le vice-président du Parti démocratique de la Côte d’Ivoire (PDCI), Jacques Mangoua, a été libéré ce mardi, selon des médias locaux. En septembre, il avait été condamné à cinq ans de prison dans une affaire de détention d’arme.

A lire aussi:

Le président du conseil régional de Gbêkê, Jacques Mangoua, a été libéré ce mardi, suite à la une demande de mise en liberté provisoire adressée par ses avocats. Selon Yeclo, cette demande a reçu l’avis favorable de la justice avec des restrictions, dont l’interdiction de voyager, de posséder une arme à feu et de prendre publiquement la parole.

Côte d’ivoire: condamné à cinq ans, Jacques Mangoua transféré à la Maca

Son audience, programmée au mardi 24 mars dernier, n’avait pu se tenir en raison des mesures prises par le gouvernement pour lutter contre le covid-19 sur le territoire ivoirien.

Côte d’Ivoire : la demande de liberté provisoire de Jacques Mangoua rejetée

Jacques Mangoua, réputé proche du président Henri Konan Bédié, a été condamné dans une rocambolesque affaire de découverte de munitions et d’armes de guerre dans son domicile villageois de N’guessankro, une localité située dans le département de Béoumi. Son parti avait dénoncé un acharnement politique contre l’ancien ministre et cadre du plus vieux parti de la Côte d’Ivoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A la une de l'actualité

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus