Coronavirus : les guérilleros colombiens font preuve de compassion envers la population

Le plus grand groupe rebelle de guérilla encore actif dans la sphère colombienne a décrété lundi, un cessez-le-feu alors que le pays est en proie à une épidémie mortelle, rapporte Reuters.

A lire aussi:

L’Armée de libération nationale (ELN), a décidé de façon unilatérale, de suspendre ses opérations militaires pour un mois à compter du 1er avril dans le but d’aider à endiguer la propagation du coronavirus en Colombie. Dans un communiqué publié sur son site Internet, le groupe indique que « l’Armée de libération nationale juge prudent de déclarer un cessez-le-feu unilatéral actif pendant un mois, jusqu’au 30 avril, dans un geste humanitaire de l’ELN au peuple colombien, qui souffre de la dévastation du coronavirus ».

Cependant, le groupe a déclaré que si ses combattants sont attaqués par les forces armées colombiennes, ils se réservent le droit de se défendre.

L’ELN est considérée par certaines puissances dont les Etats Unis et l’Union européenne, comme une organisation terroriste. Elle a lancé un appel au gouvernement à rencontrer sa délégation pour organiser un cessez-le-feu bilatéral et temporaire. La Colombie, un Etat sud-américain, a déjà enregistré 702 cas confirmés de la maladie pandémique de covid-19 et 10 personnes sont déjà mortes.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A la une de l'actualité

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus