Coronavirus : le Ghana en alerte maximal après l’évasion d’une guinéenne positive

Alors qu’elle a été testée positive au Coronavirus, une femme de nationalité guinéenne s’est enfuie de la zone de quarantaine où elle a été placée au Ghana, ont annoncé les autorités du pays.

A lire aussi:

Selon les média locaux, la femme évadée de quarantaine faisait partie d’un groupe de 10 Guinéens et burkinabé testés positifs au coronavirus. Les patients étaient tous mis en quarantaine dans une maison d’hôtes à Tamale, dans le nord du pays, en attendant d’être expulsés pour être soignés dans leurs propres pays.

Selon des sources au sein de la sécurité régionale mise en place, la patiente guinéenne de COVID-19 s’est échappée, profitant du manque de vigilance des agents de sécurité, composés de deux policiers et de deux soldats qui y ont été détachés pour s’assurer du maintien effectif en quarantaine des 10 patients COVID-19. Selon Graphic Online, la dame aurait pu s’échapper vers la nuit ou aux premières heures du lundi 30 mars 2020, en escaladant le mur d’enceinte de l’hôtel. Elle a laissé tous ses effets personnels. Les agents de sécurité de la capitale régionale du Nord ont intensifié leurs recherches pour la retrouver.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A la une de l'actualité

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus