@Destination Santé

Coronavirus et Lassa : le Nigéria entre deux épidémies dangereuses et mortelles

Quelques minutes après que le Nigeria ait annoncé cinq nouveaux cas confirmés de Covid-19, le rapport hebdomadaire sur la fièvre de Lassa du Nigeria Center for Disease Control a montré que 161 personnes étaient mortes de l’épidémie oubliée, rapporte Premium Time.

La pandémie de Coronavirus a capté toutes les attentions au Nigéria et, même si le nombre de cas est passé à huit, elle semble moins dangereuse que la fièvre de Lassa qui tue dans le silence. De nouveaux cas de décès de l’épidémie de Lassa se font enregistrer chaque semaine, selon les responsables sanitaires nigérians. Actuellement, un total de 3 735 cas suspects avec 906 cas confirmés (11 probables) et 161 décès ont jusqu’à présent été signalés dans 123 collectivités locales de 27 États, rapporte Premium Time, citant le NCDC. Ces chiffres représentent le nombre total de cas depuis le début de l’année jusqu’au 15 mars.

Les chiffres du NCDC pour la même période de rapport de l’année précédente montrent que les cas cette année sont plus élevés que ce qui peut être obtenu pour l’année. À la même période en 2019, un total de 1801 cas suspects avec 495 cas confirmés et 114 décès ont été signalés dans 73 collectivités locales dans 21 États. Depuis le début de l’année, le Nigéria signale des cas de fièvre de Lassa, la saison de l’épidémie devant culminer entre janvier et mai. L’épidémie de la maladie est devenue une routine annuelle et cela s’est transformé en une préoccupation constante pour les experts en santé publique et les agents de santé, qui perdent chaque année certains de leurs collègues à cause de la maladie.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus