Coronavirus : comment empêcher l’évolution de la maladie dans le corps ?

Après avoir indiqué que l’eau chaude ne balaie pas le Coronavirus de l’organisme d’une personne infectée, le professeur nigérian, Ganiyu Arinola du Département d’immunologie de l’Université d’Ibadan, indique qu’il existe un moyen plus efficace de prévenir et de lutter contre le mal, rapporte The National.

A lire aussi:

Au-delà des mesures préventives dont entre autres, se laver les mains à l’eau et au savon ou à l’aide d’une solution hydro-alcoolique, le docteur Ganiyu Arinola, immunologiste, indique que l’autre manière de réduire les effets de la maladie et d’aider l’organisme à la combattre, est de renforcer son système immunitaire.

«Le problème majeur du Coronavirus est qu’il a la capacité de se multiplier à un rythme plus rapide avant de pouvoir monter une immunité efficace. Il existe de nombreuses façons de renforcer votre système immunitaire en dehors d’une alimentation équilibrée », indique le médecin spécialiste.

Il poursuit son explication en soulignant que « la prise de suppléments vitaminiques est un facteur très important dans le renforcement de l’immunité. Les vitamines A, C, E sont des antioxydants très puissants qui peuvent aider à neutraliser les agents pathogènes qui causent l’infection. Le zinc et le sélénium sont d’autres stimulants immunitaires des micronutriments ».

Le professeur a déclaré que le stress oxydatif, un mode de vie malsain comme le tabagisme constituaient également une menace pour le système immunitaire. Selon lui, le stress oxydatif conduit à la production de radicaux libres qui peuvent percer les parois cellulaires et exacerber l’inflammation résultant du covid-19. «Bien qu’il y ait de nombreuses questions sans réponse sur covid-19, nous savons que l’état du système immunitaire humain est crucial ».

L’immunologiste soutien que «l’attribut majeur du Coronavirus est sa capacité à se propager rapidement et à se multiplier avant que l’immunité efficace ne soit montée par l’hôte, d’où la nature pandémique du covid-19. Il est connu que le vieillissement est associé à des facteurs causaux de l’état d’immunodéficience secondaire tels que la réduction de l’exercice, l’augmentation du stress, les infections passées et actuelles. D’autres sont des maladies non transmissibles, notamment le diabète, l’hypertension et les troubles auto-immunes».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A la une de l'actualité

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus