Coronavirus au Togo : le gouvernement craint la flambée des prix

Au Togo, les opérateurs économiques veulent profiter de la situation liée à la crise sanitaire mondiale pour se faire de l’argent. Dans un communiqué rendu public ce samedi 21 mars 2020, le gouvernement met en garde ceux-ci contre la hausse des prix des produits de première nécessité.

En cette période de pandémie du coronavirus (Covid-19), certains opérateurs économiques se livrent à la spéculation sur les prix des produits de première nécessité ou refusent parfois de vendre certains articles.

Il s’agit notamment du lait, du riz, de la farine de blé, des huiles végétales, des concentrés de tomate, du sucre, des pâtes alimentaires, du gel hydro alcoolique ainsi que des masques et gangs de protection.

Dans ce communiqué, les autorités togolaises dénoncent et metent en garde les auteurs de ces pratiques qui, selon elles, créent des pénuries artificielles sur les marchés et sont contraires aux dispositions de la loi sur la concurrence au Togo.

Elles rappellent également aux détenteurs de supermarchés, supérettes, boutiques et officines, le respect des mesures barrières notamment la distance de sécurité, le lavage des mains, la limitation du nombre de clients et le contrôle des températures à l’entrée.

Tout en appelant à la conscience de tous pour le respect strict de ces dispositions en cette période difficile, le gouvernement annonce des contrôles inopinés des inspecteurs de commerce, des agents de la santé et des forces de l’ordre sur l’ensemble du territoire. Ainsi, tout contrevenant, prévient-il, sera sévèrement puni conformément aux lois en vigueur.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus