Burkina: trois gendarmes tués par l’explosion d’une mine dans le Nord-Ouest

Trois soldats burkinabé ont été tués ce dimanche dans l’explosion d’un engin explosif à Gomboro, dans le nord-ouest du pays.

A lire aussi:

Dans la matinée de ce dimanche, des gendarmes en patrouille ont été la cible d’une attaque à engin explosif sur l’axe Gomboro-Garkéré. Selon des sources sécuritaires consultées par l’AFP, deux soldats sont morts sur place alors que le troisième a succombé à ses blessures quelques heures plus tard. L’attaque a fait au total trois morts et trois autres blessés qui ont été évacués pour une prise en charge. La même source précise qu’une opération de ratissage est en cours dans la zone.

A lire aussi: Burkina Faso: trois civils assassinés dont le chef du village de Tankoualou

Récemment, quatre militaires burkinabè avaient été tués et huit blessés dans deux explosions de bombes artisanales au passage de leurs véhicules dans le Nord. Le Burkina Faso, à l’instar des pays autres du sahel font face à l’avancée des groupes armés. Malgré l’appuie des forces étrangères à travers diverses opérations, le mal peine à être conjugué au passé.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A la une de l'actualité

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus