Nicéphore [email protected] Tribune

Bénin- mort d”un étudiant à l’UAC: Nicéphore Soglo fustige le silence des autorités

Ce jeudi 26 mars 2020, l’ancien président Nicéphore Soglo a réagi à la mort d’un étudiant lors d’une violente affrontement entre policiers et étudiants le mardi 24 mars 2020.

Mardi dernier, un jeune étudiant Béninois a été tué par les forces de l’ordre, lors d’un affrontement à l’Université d’Abomey-Calavi. Il s’appelait Théophile Djaho et était étudiant en Géographie à la Flash. Nicéphore Soglo, ancien Président de la République du Bénin, ancien Maire de la ville de Cotonou, vice-Président du Forum des Anciens Chefs d’Etats et de Gouvernements d’Afrique créé en 2006 à Maputo sous le haut patronage de Nelson Mandéla a exprimé son indignation face à cette mort tragique dans un message dévoilé sur les réseaux sociaux.

“Grand est notre écœurement de constater qu’une fois de plus, le sang béninois a coulé encore une fois de trop. Cette fois, il s’agit d’un jeune étudiant du nom de Théophile Dieudonné DJAHO, froidement abattu dans l’enceinte du campus universitaire d’Abomey-Calavi” s’est-il indigné.

“Préserver la vie des citoyens”

Dans son message, Nicéphore Soglo a dénoncé le silence des partis politiques, des élus, des organisations religieuses, des organisations syndicales, des autorités gouvernementales et policières. Il a également rappelé aux forces de l’ordre que leur vocation, telle que proclamée au sortir de la conférence nationale de février 1990, est de préserver la vie des citoyens et non de se nourrir de leur sang.

“Aussi, le ou les auteurs de cet acte crapuleux du 24 mars dernier doivent être détectés et livrés à la justice dans les plus brefs délais” a t-il exigé. C’est pourquoi, il promet utiliser tous les moyens légaux pour faire échec à la banalisation généralisée de la vie humaine par le régime en place.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.