Bénin – mesures contre le coronavirus : les Béninois restés sur leur faim

Réuni en Conseil des minitres extraordinaire ce mardi 17 mai 2020 sous la présidence du Chef de l’Etat, Patrice Talon, les membres du gouvernement ont pris de nouvelles mesures en vue d’éviter la propagation de l’épidémie du COVID-19 au Bénin. Mais ces mesures semblent ne pas satisfaire les Béninois.

Les mesures prises par le gouvernement Talon pour contrer le mal ne seraient pas à la hauteur de la menace que constitue la pandémie de Coronavirus qui fait ravage dans plusieurs pays. Après la détection d’un cas lundi dernier, le gouvernement s’est réuni en urgence ce mardi pour se pencher sur la situation afin de prendre des mesures draconiennes pour le bonheur des populations. Certes, d’importantes décisions sont issues de ce conclave gouvernemental mais celles-ci laissent les Béninois sur leur faim. Ils l’ont bien exprimé de diverses manières notamment sur la toile.

Pour la plupart, ces mesures sont insuffisantes au regard des effets liés à cette maladie. « Cessons de banaliser les risques de propagation du virus et prenons des mesures concrètes, le cas des pays européens devrait nous servir de leçon », a fait savoir Évariste T. Comme c’est le cas dans la plupart des pays touchés par cette maladie de type nouveau, ceux-ci s’attendaient à la fermeture des frontières et d’autres lieux de grands rassemblements tels que les écoles, les universités afin de d’éviter la propagation de la pandémie. « De toutes les décisions prises, je n’ai rien vu concernant le système éducatif en particulier. Avec les marchés, les écoles et les universités sont pourtant les endroits les plus propices à la propagation », fait constater le Secrétaire général de la Confédération des syndicats autonomes du Bénin (Csa-Bénin) tout en invitant le gouvernement à revoir sa copie.

« Monsieur le Président, je suis resté sur ma grande faim face aux décisions du Conseil des Ministres. Je vois un peu de complaisance. On vous connait plus ferme et rigoureux à bien des égards. Fermez nos frontières pour nous. Fermez les. Arrêtez de jouer avec le feu! Arrêtez de subir ! Inspirez-vous des événements aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Italie ou en Chine. Si Monsieur le Ministre de la Santé ou d’autres Ministres vous assurent qu’ils peuvent y faire face, c’est faux. Mensonge. Adingban. Dieu nous protège toujours, veuillez fermer nos frontières… covid-19 n’est pas un jeu d’enfant, c’est mortel! », a écrit, sur sa page Facebook, Prince Loukman Aziz.

Face à cette situation, chaque citoyen est appelé à prendre ses précautions et à respecter surtout les mesures basiques préconisées par les autorités sanitaires. Il s’agit, entre autres : se laver les mains régulièrement à l’eau et au savon, éviter au maximum les salutations main à main, éviter au maximum les voyages hors du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus