gaetane
Nicéphore [email protected] Tribune

Bénin – Coronavirus: Nicéphore Soglo opine sur les mesures du gouvernement

La pandémie du Coronavirus ne laisse aucun gouvernement ni personnalité politique indifférent. Des actions et mesures se prennent de par le monde, comme celles prises par le gouvernement béninois que certains jugent trop molles. Au nombre de ces voix qui s’élèvent pour dénoncer la souplesse de ces mesures, on note celle de l’ancien président de la République du Bénin, son excellence Nicéphore Dieudonné Soglo.

Comme une traînée de poudre, les informations sur l’évolution et les mesures prises par rapport à la contamination au covid-19 se répandent. Plusieurs pays du monde entier ont pris des mesures drastiques, mais celles prises par le gouvernement du président Patrice Talon en son conseil des ministres le 17 mars 2020 sont jugées non rigoureuses par des citoyens et certains acteurs politiques du Bénin.

Selon le site l’EVENEMENT PRECIS, à l’instar d’autres nations qui ont fermé frontières aériennes, terrestres, écoles, universités, lieux de commerce et de spectacle, interdiction des rassemblements puis au confinement, ces acteurs politiques, comme le Président Nicéphore Soglo, pensent que le gouvernement Béninois s’est juste limité à des mesures incertaines : port de masques, nettoyage des mains, distance d’au moins un mètre, la mise en quarantaine… toutes choses de nature molle pour faire face à ce fléau mondiale.

Quels sont les apports du président Soglo ?

Pour celui qui pendant cinq années est resté au gouvernail de ce pays et au regard de son parcours, le président Nicéphore pense que le gouvernement Talon devrait durcir la note et prendre des décisions courageuses pour une lutte efficace contre le covid-19. Au nombre de ces mesures, il propose : la fermeture totale des frontières, des écoles, des lieux de culte, des universités, des marchés et autres lieux de rassemblement de plusieurs personnes, sans oublier le respect strict des règles de prévention et d’hygiène par les citoyens béninois.

A l’en croire, sa crainte demeure en ce que le Bénin ne se retrouve point dans les mêmes situations que la France et l’Italie, qui n’ont pas su vite prendre le taureau par les cornes et que c’est après que la France ait déclaré « la guerre » à cette pandémie et procédé, entre autre, à un confinement de ses citoyens, qu’au moment où le nombre de personnes infectées par le virus n’a cesse de croître, de même qu’en Italie, précise la même source.

2 commentaires
  1. Louise dit

    La fermeture des marchés ? Au bénin sérieusement sérieux !

  2. Amelagbe dit

    Le president Soglo a mille fois raison!
    On a affaire a des irresponsables plaisantins qui jouent avec la vie des beninois!
    Quand la pandemie va se propager on n’aura ni masque pour limiter la contagion, ni appareils de respiration pour soigner ceux qui seront dans un etat critique sans compter l’insuffisance de lits d’gopiteaux et de médecins !
    On croit rever a entendre ces rigolos perorer sans prendre le taureau par les cornes?
    Croyons nous etre mieux lotis que le Burkina ou le Senegal, ou le Maroc ?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.