Bénin – Communales 2020: la question du report au cœur des débats

Le peuple béninois est convié aux urnes le 17 mai 2020 pour renouveler le mandat de ses autorités à la base. A moins de deux mois de l’échéance, le Bénin, à l’instar des autres pays du monde, fait face à la pandémie de covid-19. Le Bénin pourra-t-il tenir ces élections avec la crise sanitaire qui s’est invitée dans le jeu? La question a fait l’objet de débat dans une émission organisée par la télévision nationale.

A lire aussi:

Au cours d’une émission spéciale, initiée par la télévision nationale dans la soirée du dimanche 29 mars 2020, la question de l’éventualité du report des élections communales du 17 mai 2020 a été au cœur des échanges. Pour le sociologue Dénis Amoussou Yéyé, la probabilité d’un report des élections Communales prochaines est assez forte. Selon lui, avec la crise sanitaire qui réduit la mobilité des citoyens du monde, l’option serait purement et simplement un report au cas où la situation sanitaire se dégradait.  » On a empêché les églises de célébrer les messes. La semaine prochaine, c’est les Rameaux. Un chrétien qui rate le rassemblement des Rameaux, c’est du jamais vu. Si on voit que la situation sanitaire se dégrade, il se peut qu’il soit décidé qu’il y ait un report des élections« , affirme-t-il.

A Lire aussi Bénin – Coronavirus: doit-on suspendre les communales? Geneviève Boko Nadjo répond

Pour sa part, le directeur de la communication de la Présidence de la République, Léandre Wilfried Houngbédji, estime que, jusqu’à l’instant présent, rien ne milite à un report des prochaines élections Communales.  » Si nous observons demain qu’il y a un risque majeur pour la tenue des élections« , indique-t-il, les différents acteurs se retrouveront pour prendre les décisions qui s’imposent et informeront le peuple. Rappelons qu’interrogée sur la même question sur la radio nationale, la vice-présidente de la commission électorale nationale autonome (Cena) a laissé entendre qu’il « ne revient pas à la Cena de surseoir à l’organisation des prochaines élections; seul le gouvernement à la capacité d’arrêter le processus. »

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A la une de l'actualité

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus