vraiefemmeafricaine1 @ womanager

#VraieFemmeAfricaine : cette campagne de sensibilisation qui choque la toile

Le vendredi 28 février 2020, une campagne de sensibilisation dénommée “Une vraie femme africaine” a vu le jour sur les réseaux sociaux. A peine lancée, l’initiative a suscité de vives polémiques sur la toile.

VraieFemmeAfricaine est une campagne initiée pour lutter contre les idées reçues, avec un brin de sarcasme. En moins de 24 heures, cet hashtag #VraieFemmeAfricaine, lancé par nos féministes préférées, est devenu viral sur le net. Cette initiative attire l’attention sur les stéréotypes et les clichés auxquels les femmes font face au quotidien. Ainsi, les féministes font des publications à caractère ironique et sarcastique afin d’interpeller les uns et les autres sur la manière dont les femmes sont traitées. Mais elles seront confrontées à des hommes qui ne leur feront pas cadeaux. Souvent taguées de corrompues par la culture occidentale, ces femmes qui « ne restent pas à leur place » sont l’objet d’insultes sur les médias sociaux et dans la vie de tout les jours.

#Vraiefemmeafricaine quand elle est au restaurant et c’est elle qui doit payer, elle glisse l’argent en bas à son gars, on doit pas savoir qu’elle paye et il sera humilié. Pourquoi elle veut montrer qu’elle paye comme un être humain ? Non , sinon plus tard elle sera impolie. 
Coucou Aissa Traore

#Vraiefemmeafricaine doit faire au moins un enfant garçon sinon elle est une décoration dans la maison. Moi: Ah bon ? Iyoooo salut à tous les objets de décoration. 

La #VraieFemmeAfricaine réserve, achète le ticket de son chéri ; laisse son numéro, le 57121586 l’appel pour lui livrer son ticket. Est-ce que tu es une VraieFemmeAfricaine ?? Rdv ce samedi #BLAHIMA.

#lavraiefemmeafricaine noire est intelligente et est donc contre le féminisme car elle a compris que le féminisme est en réalité un complot des Blancs pour créer des conflits entre la femme noire et l’homme noir.

Tu as 30 ans et tu dis que tu travailles, toutes les filles de ton âge sont entrain de se marier, toi ça te dit rien? #vraiefemmeafricaine.

Ton mari dort à la maison, tu vas vendre arachides au marché avec bébé au dos, et lui donner l’argent pour son PMU. #vraiefemmeafricaine.

#unevraiefemmeafricaine, c’est celle qui nourrit bien son mari de son ventre au bas ventre.

La campagne qui choque la toile…

Au Bénin, sur les réseaux sociaux, certains hommes ont réagi à cette campagne qu’ils trouve circonstancielle. “J’ai deux billets pour Fresh MTN ce soir à Code Bar. Je cherche de la compagnie. Elle doit être une vraie femme africaine, c’est-à-dire une fille incapable de tendre la main à une sœur dans le besoin, mais qui a toujours du crédit internet pour jouer les féministes de circonstances. Vous correspondez au profil ? Alors on s’attrape inbox…”, a ironisé Colince Yan sur sa page Facebook. De son côté, Josaphat Dah Bolinon préfère en rire: “La femme africaine veut une #dot à l’africaine et au même moment une demande de mariage à genoux à l’européenne. Et on évoque #VraieFemmeAfricaine 😀”.
Eskil Agbo va plus loin et pense que cette campagne de sensibilisation sur les droits des femmes est une autre manière de briser les foyers. “Après les tchiza, une nouvelle unité de briseuses de foyers. Elles, elles n’ont jamais fait l’expérience de la vie conjugale. Mais elles veulent donner de leçons sur la vie de couple”, a-t-il réagi. Il explique qu’une #UneVraiefemme s’occupe de son travail, de son époux et de ses enfants, et non du foyer des autres. Pour lui, une Vraie Femme ne brise pas le foyer des autres, une Vraie Femme ne bavarde pas, elle parle, elle ne détruit pas, elle construit. “Une #VraiFemmeAfricaine ne fatigue pas un homme pour un MoMo (transfert d’argent Ndlr) de 5.100F. Elle travaille pour gagner l’argent aussi. Hahahaha venez me taper”, va publier Israël Adéossi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.