Victime d’insultes racistes après son but, Moussa Marega quitte le terrain (Vidéo)

Victime d’insultes racistes, l’attaquant franco-malien du FC Porto Moussa Marega quitte le stade, dimanche 16 février. Le footballeur a ensuite adressé un message « à ces idiots » qui l’ont insulté.

Les images de Moussa Marega lors du match entre le Vitoria Guimaraes et le FC Porto ont déjà fait le tour de la planète football en raison du dérapage honteux des supporters locaux ce dimanche 16 février. Visé par des cris de singe et des chants racistes à Guimarães, Moussa Marega, l’attaquant franco-malien du FC Porto, a quitté le terrain en plein match. Alors qu’il avait donné l’avantage à son équipe, en inscrivant le but du 2-1 (60e) – le score final – face au Vitória Guimarães, l’attaquant franco-malien du FC Porto a décidé de quitter le terrain dix minutes plus tard (71e). Le joueur de 28 ans avait été pris pour cible avant même que le match n’ait commencé, selon son entraîneur Sérgio Conceição, qui a pointé du doigt « l’attitude de certaines personnes qui ont insulté Moussa dès l’échauffement ». 

Certains de ses coéquipiers et certains joueurs adverses ont tenté de l’en dissuader, mais le joueur est quand même retourné aux vestiaires quelques minutes plus tard, escorté par des membres du staff technique de Porto. Il a finalement été remplacé par Wilson Manafa.

À l’issue de la rencontre, tout le monde était choqué et la sphère du foot a tenu à apporter son soutien au natif des Ulis, qui avait aussi réagi : « je voudrais dire à ces idiots qui viennent au stade faire des cris racistes, allez vous faire foutre. Et je remercie également les arbitres de ne pas m’avoir défendu et de m’avoir donné un carton jaune parce que je défendais ma couleur de peau. J’espère que je ne vous reverrai plus jamais sur un terrain de football ! VOUS ÊTES UNE HONTE !!! »

Dans un communiqué posté sur son site, le club Guimaraes condamne « toute manifestation de violence, de racisme ou d’intolérance » qui entraîne encore plus de « violence, de racisme et d’intolérance. » Le Vitoria Guimaraes rappelle que son club qui a plus de 100 ans d’histoire a été fondé sur des « valeurs d’égalité et d’universalité. » Le club lusitanien annonce qu’il va enquêter sur ce qui s’est passé dans le stade et agira avec fermeté en conséquence, en coopération avec les instances judiciaires. Par ailleurs, le club se désolidarise totalement des propos du président de son Assemblée générale, José Antunes, lequel a conseillé à Marega « d’aller chez le psychiatre » dans un message posté sur Facebook après la rencontre.

 Le monde du foot apporte son soutien à Moussa Marega

 

 

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A la une de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accepter En savoir Plus

X