Le Général Delphin Kahimbi, numéro 2 des Forces armées [email protected]'Interview.CD

Urgent: décès du patron des renseignements militaires congolais

Le général Delphin Kahimbi, chef d’état-major adjoint des FARDC en charge des renseignements militaires, est décédé ce vendredi 28 février. Son décès intervient alors qu’il vient d’être suspendu de ses fonctions.

C’est une très mauvaise nouvelle pour la RDC. Ce vendredi matin, le patron des renseignements militaires, le général Delphin Kahimbi, a rendu l’âme à l’hôpital du cinquantenaire à Kinshasa. Selon son épouse citée par l’AFP, le général est mort d’une crise cardiaque. Suspendu de ses fonctions, ce cacique de l’armée proche de l’ancien chef d’Etat Joseph Kabila fait l’objet d’une enquête.
Sous sanctions européennes et américaines depuis 2016, feu Delphin Kahimbi est soupçonné de violations de droits de l’homme en RDC. Interdit de sortir du territoire national, il avait été interpellé par la Direction générale de migration et auditionné à plusieurs reprises. C’est le deuxième pilier du régime Kabila à devoir répondre de ses actes en quelques jours après l’ancien chef de l’agence nationale des renseignements, Kalev Mutond.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.