Togo – Présidentielle : un autre candidat accepte les résultats et appelle au calme

Le président Faure Gnassingbé semble ne plus avoir de handicap majeur face à la proclamation, par la Commission électorale, de sa victoire pour un nouveau mandat à la tête du Togo.

A lire aussi:

Les challengers de Faure Gnassingbé commencent un à un à prendre leurs distances de la résistance prônée par Kodjo Agbéyomé et acceptent les résultats provisoires proclamés par la CENI. A la suite de l’opposant Mouhamed Tchassona-Traoré, qui a reconnu sa défaite et accepté le « verdict » des urnes, c’est l’autre opposant, Georges-William Kouessan qui indique reconnaître sa défaite et se plier aux résultats donnés par la CENI. Il martèle aussi que ses militants ne devraient en aucun cas sortir dans les rues pour une quelconque manifestation contre les résultats.
« Nous reconnaissons notre défaite. Nous ne faisons pas partie de ceux qui étaient en mesure de gagner et pour cela, il n’est pas question que nos militants et sympathisants revendiquent quoi que ce soit. Il appartiendra à l’opposition de se réunir pour définir une position d’ensemble », a déclaré Kouessan même s’il doute du score impressionnant de Gnassingbé. « Tout notre problème, c’est ce grand écart qu’on nous sert comme résultat du vote. Comment est-ce qu’on peut penser gagner une élection avec un si grand écart au XXIe siècle. Qu’est-ce que M. Faure Gnassingbé a fait de si extraordinaire pour lui accorder ce score ? », s’interroge-t-il. Pour rappel, Faure Gnassingbé a obtenu 72% des voix et donc gagne dès le premier tour.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A la une de l'actualité

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus