@Togo Tribune

Togo: le régime Gnassingbé promet une réaction ferme à quiconque mettra en péril l'ordre public

Au Togo, le candidat de la dynamique Mgr Kpodzro, l’opposant Kodjo Agbéyomé arrivé deuxième du scrutin présidentiel, dit ne pas se laisser voler sa victoire. Des manifestations publiques sont donc prévues vendredi prochain dans les rues de Lomé.

Crédité de 18,37% des suffrages exprimés dans le cadre de la présidentielle du 22 février dernier, l’ancien premier ministre Kodjo Agbéyomé revendique toujours la vérité des urnes. Pour se faire entendre, l’opposant appelle le peuple à défendre sa victoire et à descendre dans les rues de la capitale le vendredi prochain. Il a tout de même insisté qu’il saisira la cour constitutionnelle, institution habilitée à connaitre du contentieux électoral.
Après la sortie de l’évêque et de son candidat, le ministre togolais de la fonction publique est monté au créneau pour mettre en garde quiconque mettra en péril l’ordre public. Pour Gilbert Bawara, s’ils “s’amusaient à vouloir poser des actes qui sont contraires à l’ordre public et à la loi, la réaction des autorités compétentes sera ferme“. Il invite ces dernier à emprunter la voie légale en saisissant la cour constitutionnelle, car le togo est un pays de droit. La commission électorale a proclamé Faure Gnassingbé vainqueur de la présidentielle du 22 février avec 72,36% des voix loin devant ses challengers de l’opposition.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.