Soudan du sud : le chef rebelle Riek Machar rejette le plan de paix du président

La proposition de paix qui aurait vu le Soudan du sud revenir à un système original de dix États plus trois nouvelles régions, a été rejetée par les rebelles, rapporte Press TV.

Le président Salva Kiir a proposé samedi que le comté soit divisé dans les 10 États d’origine, comme l’avait demandé les rebelles, ainsi que les trois «zones administratives» de Pibor, Ruweng et Abyei. Cette proposition n’a pas eu l’assentiment du chef de l’opposition, Riek Machar, qui est opposé à l’idée des trois nouvelles régions. Riek Machar a appelé Kiir « à reconsidérer cette idée de créer des zones administratives.

Il « ne peut pas être qualifié de retour à 10 États et, en tant que tel, ne peut être accepté », a indiqué le chef rebelle qui vit en exil. Lorsqu’il a obtenu son indépendance du Soudan en 2011, le Soudan du Sud comptait 10 États, comme indiqué dans sa constitution. Le président a porté le nombre d’États à 28 en 2015, puis à 32. Le rebelles ont longtemps demandé un retour à 10 Etats ; mais même si la nouvelle proposition s’y rapproche, ils l’ont rejeté.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A la une de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accepter En savoir Plus

X