RDC: au moins dix morts dans un nouveau massacre des ADF à Beni

En RDC, plusieurs personnes sont mortes lundi 17 février dans la région de Béni près de la frontière avec le l’Ouganda. Un massacre attribué au forces démocratiques alliées ADF.

Au moins dix personnes ont été massacrées le 17 février au soir près de la frontière ougandaise dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), ont indiqué à l’AFP des sources locales. Dans cette attaque contre le village de Manzahalo, huit civils, un agent des renseignements et un soldat ont été tués. Celle-ci porte à près de 400 le nombre de personnes tuées dans la région depuis début novembre. Les ADF, groupe armé ougandaisn opèrent régulièrement dans la région de Béni depuis plusieurs années. Selon l’AFP, des milliers d’habitants ont fui ce mardi matin leurs domiciles craignant les exactions des hommes armés.

En visite dans cette région ce même lundi, la présidente de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda a rassuré les populations que le pouvoir central mettra les moyens nécessaires pour la sécurité de tous les congolais. « On ne vous laissera pas, on ne vous abandonnera pas. Notre pays est attaqué à partir de ce territoire. Le problème de Beni, c’est le problème de toute la Nation« , a ajouté cette proche de l’ancien président Joseph Kabila dont elle a été conseillère chargée de la lutte contre les violences sexuelles.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A la une de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accepter En savoir Plus

X