Présidentielle au Togo: l’appel des évêques aux institutions impliquées dans le processus électoral

Les togolais se rendront aux urnes ce samedi 22 février pour élire leur nouveau président. A travers un message de paix adressé au peuple, les évêques ont appelé à la transparence du scrutin.

L’église catholique togolaise appelle les togolais et la classe politique à œuvrer pour une élection apaisée, libre et transparent. Dans une déclaration, les évêques invitent les institutions impliquées dans le processus électoral à  “assumer leur rôle dans la transparence, la justice, la vérité et le respect de la mission qui leur est assignée, afin que cette élection ne soit pas émaillée de fraudes et de violences”. Les prélats rappellent aux citoyens en âge de voter, la nécessité de porter leurs choix sur celui qui, à leurs yeux, paraît plus apte à conduire la destinée du pays durant les cinq prochaines années.

Ce message intervient au lendemain de la clôture de la campagne électorale qui a durée deux semaines. Ce vendredi, les sept candidats engagés dans la course observent un silence électorale avant l’ouverture des urnes ce samedi. Le président sortant Faure Gnassingbé, l’opposant Jean-Pierre Fabre et l’ancien premier ministre Kodjo Agbéyomé, selon plusieurs observateurs, font figures de favoris.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A la une de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accepter En savoir Plus

X