Jean-Pierre Fabre, homme politique togolais et candidat de l'ANC à la présidentielle du 22 février [email protected]

Présidentielle au Togo: Jean-Pierre Fabre rejette les résultats "fantaisistes et fabriqués"

L’opposant togolais Jean-Pierre Fabre s’est prononcé sur le scrutin présidentiel à l’issue duquel il est proclamé troisième. Dans un communiqué, le chef du parti rose a rejeté les résultats proclamés par la Céni.

Le candidat de l’alliance nationale pour le changement (ANC), l’opposant Jean-Pierre Fabre ne se reconnait pas à travers les résultats de la commission électorale indépendante (Céni). Rejetant les résultats proclamés par Tchambakou Ayassor, Fabre a dénoncé de profondes irrégularités. « Ce score fantaisiste, manifestement fabriqué, a été préparé par la violence et la fraude sans compter un cadre électoral et institutionnel fortement partisan et antidémocratique, l’utilisation illégale des moyens de l’Etat par le candidat du parti au pouvoir, la rétention du financement public de la campagne des candidats de l’opposition », révèle l’ANC.
Pour le parti de l’ex-candidat à la présidentielle de 2015, il s’agit dans ce cas d’un coup de force électoral orchestré par le parti au pouvoir qui refuse de reconnaître la vérité des urnes. « Il s’agit, ni plus ni moins, d’un nouveau coup de force électoral perpétré sans la moindre retenue, exactement comme en 1998, 2003, 2005, 2010 et 2015, par le RPT/UNIR, accoutumé aux pratiques électorales iniques et discriminatoires et aux violations délibérées de la Constitution et des lois, pour se maintenir au pouvoir », dénonce-t-il. L’ANC insiste qu’il s’agit d’une étape de la lutte.
En attendant le verdict de la cour constitutionnelle, Faure Gnassingbé tient son quatrième mandat du peuple togolais et l’exercera pour les cinq prochaines années. Il avait succédé à son père en 2005 avant de rempiler trois fois à la tête du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.