Lesotho : accusé du meurtre de sa femme, le premier ministre quitte le pays

Le Premier ministre du Lesotho, Thomas Thabane, qui devait être accusé du meurtre de son ex-épouse, n’a pas comparu vendredi devant le tribunal pour des raisons médicales, a indiqué un assistant.

A lire aussi:

« Il ne se présente pas au tribunal, il est parti pour un contrôle médical en Afrique du Sud », a expliqué à l’AFP son secrétaire personnel Thabo Thakalekoala. Thabane est accusé avec son épouse, Maesaiah Thabane, l’actuelle première dame, d’avoir assassiné l’ancienne première dame du Lesotho. Son départ pour l’Afrique du sud s’apparente pour certains, à une fuite et qu’il ne reviendrait pas dans le pays pour affronter la justice.
Maesaiah Thabane a été arrêtée et inculpée plus tôt ce mois-ci pour le meurtre de l’épouse séparée du Premier ministre Thomas Thabane, Lipolelo, qui a été abattue près de son domicile dans la capitale du Lesotho, Maseru, le 14 juin 2017. Maesaiah, qui nie les accusations et est en liberté sous caution, a comparu brièvement devant le tribunal mardi. Le tribunal d’instance a fixé au 17 mars la date du début du procès, a déclaré un porte-parole du tribunal, Mampota Phakoe. L’affaire a stupéfait les citoyens du Lesotho, un royaume indépendant situé au milieu d’une chaîne de montagnes sud-africaine et déjà pas très stable.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A la une de l'actualité

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus