Laurent Ani: voici comment la France veut l’honorer

Comme des milliers de jeunes qui tentent l’émigration clandestine chaque année, le jeune ivoirien Laurent Ani est retrouvé mort à Roissy dans le train d’atterrissage d’un avion en provenance d’Abidjan le 6 janvier 2020. Ce jeune homme qui a ainsi trouvé la mort dans sa quête de bonheur sera bientôt honoré par la France.

A lire aussi:

Aveuglé par ce rêve d’El Dorado, Laurent Barthélémy Ani Guibahi, scolarisé en classe de 4ème dans le lycée d’un quartier populaire d’Abidjan est mort à l’âge de 14 ans. N’imaginant pas que le froid et l’altitude le tueraient, il a voulu tenter le coup et rejoindre l’Europe sans prévenir ses parents aux pieds d’un avion en partance vers la France le 06 janvier 2020. Ce fut un coup dur pour sa famille mais aussi pour les autorités ivoiriennes et françaises.

La France a donc décidé d’honorer la mémoire du jeune élève Laurent Barthélémy Ani, a indiqué mardi 28 janvier 2020, Christophe Girard, adjoint à la mairie de Paris en charge de la culture (La Gauche en mouvement). Selon des informations, cet hommage va se traduire par la réalisation d’une fresque (toile) par le pochoiriste français Christian Guémy, plus connu sous le pseudo C215. Une toile conçue gratuitement en son honneur par celui-là qui avait déjà signé le portrait de Yusra Mardini, une nageuse syrienne ayant participé aux JO de Rio dans une sélection de réfugiés a rappelé le site news.phxfeed. Touché également par cet accident, Christian Guémy a aussi réagi : « Avec Laurent, c’est toute la tragédie humaine incarnée dans une seule personne. Cette histoire qui raconte le parcours de tous les migrants qui rêvent d’Eldorado ».

Contactée en Côte d’Ivoire, la famille de Laurent Ani, a approuvé le projet. La Ville de Paris s’emploiera donc maintenant à trouver la façade qui accueillera le visage de Laurent, dès ce mois de février, promet l’adjoint à la culture. Revenant sur les circonstances de ce décès tragique, Christophe Girard déclare : « Je l’imagine marchant vers l’aéroport, sûr d’aller vers le bonheur et la liberté », avant d’ajouter : « Ce qui lui est arrivé n’est pas un accident. Cela nous interroge sur nos valeurs ». Pour finir, Christophe Girard, adjoint à la mairie de Paris a par ailleurs déclaré qu’une fois l’œuvre réalisée, une cérémonie d’inauguration sera organisée, en présence de la famille. Cependant, en plus de la fresque parisienne, Christian Guémy projette déjà de se rendre à Abidjan pour peindre le portrait de l’adolescent sur les murs de Yopougon, la plus grande commune de Côte d’Ivoire où Laurent Barthélémy Ani habitait.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A la une de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accepter En savoir Plus

X