« Je me pose la question, parfois, de savoir pourquoi avons-nous supprimé la peine de mort? », Guy Mitokpè

Dans la soirée du mercredi 05 février 2020, un jeune homme, employé dans une boutique au marché Missèbo à Cotonou, a été interpellé suite à la disparition d’une petite fille de 7 ans. Il a été très tôt repéré grâce aux témoignages des personnes qui l’ont vu partir avec l’enfant, fille d’une vendeuse d’oranges. La suite de l’histoire, le corps sans vie de la fillette retrouvé dans un bas-fonds. Un scénario qui semble faire regretter à l’He Guy Mitokpè la suppression de la peine de mort au Bénin.

A lire aussi:

La disparition de Garcia Prunelle, une fille de 7 ans en classe de CE1 et dont le corps a finalement été repêché dans un bas-fonds parce que assommée, égorgée et vidée de son sang par un individu payé à 18.000FCFA pour cette sale besogne, a semé l’émoi au sein de la population. Ce drame sociétal n’a pas laissé indifférent l’ancien député Guy Mitokpè qui, dans un post sur son canal habituel de communication, semble regretter la suppression de la peine de mort. « Garcia a été tuée dans un crime rituel par des gens démoniaques. Mon cœur saigne et j’ai les larmes aux yeux. Ce monde fait de plus en plus peur. À qui pouvons- nous faire confiant dorénavant?« , peut-on lire dan son post. Pris par l’émotion, l’ancien parlementaire et secrétaire général du parti Restaurer l’Espoir, semble regretter la suppression de la peine de mort. « Malgré ma foi chrétienne, je me pose la question, parfois, de savoir pourquoi avons-nous supprimé la peine de mort?« , s’entend-t-il dire.

A Lire aussi: https://beninwebtv.com/2020/02/benin-le-meurtrier-presume-dune-petite-fille-de-7-ans-arrete-a-cotonou/

Le parlementaire n’arrive pas à comprendre comment un homme doté de tous ses sens peut-il assassiner un enfant. Les enfants, poursuit-il, sont si adorables, si innocents, si angéliques, si candides, que même lorsqu’il vous arrivent d’élever le ton sur eux, vous êtes remplis de remords, les minutes qui suivent. Face à cette déchéance morale qui bouleverse la société morale avec des pratiques d’une autre époque, l’He Guy Mitokpè invite ces personnes atteintes de cette pathologie qui leur ôte toute sensibilité à se repentir au risque de subir la justice de Dieu.

A suivre en février, 2020

2 commentaires
  1. la rupture dit

    C’est vous mêmes qui criez sur tous les toits que nous sommes en démocratie, nous sommes dans un pays de droit, par conséquent chacun est libre de faire ce qui lui plait. Voila les conséquences. Ces actes ne sont pas nés de façon spontanée, nous sommes tous responsables pour avoir couvert ou encouragé certains impairs.

  2. Louise dit

    Et que dire de ces films Nigeria, qui ne montre autre chose que la violence comment devenir riche en fesant des sacréfice humains, en Afrique surtout au bénin les gens prennent tous cela pour des réalités. Éducation encore et encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A la une de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accepter En savoir Plus

Privacy & Cookies Policy
X