Guinée: Alpha Condé lâché par un ministre à deux jours du référendum constitutionnel

Le ministre guinéen de l’enseignement supérieur vient de lâcher le président Alpha Condé en pleine crise. Abdoulaye Yéro Baldé démissionne à trois jours du référendum constitutionnel couplé avec les législatives.

C’est tout sauf une bonne nouvelle pour le président Alpha Condé en plein tournant de la vie politique de la Guinée. Dans une correspondance signée et datée du 27 février, le ministre de l’enseignement Abdoulaye Yéro Baldé a rendu sa démission au professeur Condé. En effet, il estime que l’idéal pour lequel il a mené le combat politique pendant des années aux côtés de l’actuel Chef de l’Etat, est en train d’être bafoué. Le désormais ancien membre du gouvernement ne compte pas être responsable du chaos qui se prépare et préfère donc se mettre en retrait.
Yéro Baldé, ancien premier vice-gouverneur de la banque centrale de la République de Guinée (BCRG), jouit d’une très bonne réputation auprès de l’opinion. Depuis qu’il a été nommé ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, il a engagé des reformes profondes pour l’amélioration de l’éducation supérieure dans le pays. Il s’agit de la troisième démission de l’équipe gouvernementale depuis la réélection de Condé à la tête du pays. La dernière en date qui avait attiré les regards est celle du garde des sceaux Check Sako qui avait dénoncé le flou autour du projet de révision constitutionnel.
Dimanche 1er mars, les guinéens seront aux urnes pour les législatives couplées avec le référendum constitutionnel. Ce double scrutin est boycotté par les principaux partis de l’opposition.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.