Gouvernance au Bénin: un nouveau coup de gueule de Valentin Djènontin

L’ancien secrétaire exécutif national du parti des forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE) et ancien député à l’assemblée nationale du Bénin a gardé des dents contre le régime de Patrice Talon. Dans une publication sur sa Page Facebook, le parlementaire est revenu sur certaines lois votées par la législature précédente et mises à jour par les députés de la huitième législature. 

L’ancien député Valentin Djènontin accuse le régime de la rupture de se spécialiser dans la production de lois drones en opposition au principe bien connu qui veut que les lois soit de portée générale et impersonnelle. Dans sa publication, l’ancien ministre de la justice de Boni yayi estime que depuis l’avènement du régime TALON, il est de notoriété publique que les lois soient votées à la petite semaine au gré du temps et de l’humeur du monarque juste pour régler des comptes soit à un individu, soit à un groupe de personnes ou d’entités. Pour lui, les lois sont aussi votées parfois tard dans la nuit ou à l’aube avec moins de quinze ou trente députés à l’Assemblée Nationale et avec une majorité acquise à coup de ruse et d’intimidation.  » D’importantes lois qui font le malheur des béninois de nos jours ont connu ces différentes fortunes. Entre autres lois, le code pénal (interdiction d’attroupement non armé), le code numérique (interpellation des journalistes à leur domicile et leur emprisonnement ; des jeunes séquestrés, enlevés et jetés en prison pour leurs opinions sur la situation socio-politique à travers les réseaux sociaux) ; la loi instituant la CRIET.

A lire aussi: https://beninwebtv.com/2020/02/benin-le-procureur-mario-metonou-se-prononce-sur-le-meurtre-de-la-petite-gracia/

Pour l’ancien parlementaire, avec l’actuel régime, la Cour Suprême est mise en congés dans l’une de ses importantes missions de normalisation (avis motivé sur les projets de lois de l’Exécutif). Presque tous les Projets de lois du Gouvernement, précise-t-il, sont confiés aux députés de la mouvance pour être portés comme des propositions de lois afin de contourner l’avis motivé de la Cour Suprême. Ainsi, soutient-t-il, il est aisé d’aller plus vite pour introduire des incongruités qui impactent négativement la renommée du pays. C’est ainsi que des propositions de lois, même la loi des lois (la Constitution) a été reçue à l’Assemblée Nationale, étudiée en Commission et en plénière, votée en procédure d’urgence, contrôlée conforme par la Cour constitutionnelle et promulguée par le chef de l’Etat, le tout en moins de 24H au Bénin, se désole-t-il.

 

vous pourriez aussi aimer
3 commentaires
  1. AGOSSOU dit

    Arrête de distraire tu as détourné l’argent du peuple ?
    Si oui pourquoi ?

  2. COOVY dit

    Visiblement, notre cher Djènontin s’ennuie beaucoup dans son exil volontaire.
    Les lois ont toujours été votées conformément aux règles en vigueur au Bénin, et c’est toujours quand la pseudo opposition est battue qu’il y a des histoires.
    Les réformes politiques seront mieux comprises quand les 2 plus grands partis commenceront vraiment à s’affronter, et c’est pour bientôt. A ce moment-là, les propriétaires des petits clubs électoraux cesseront de nous distraire avec leurs jérémiades.

  3. la rupture dit

    Ennui total. C’est là ou l’oisiveté conduit. Cela montre qu’il s’ennuie ou bien il est entrain de perdre progressivement sa faculté de raisonnement puisqu’il ne fait que répéter la même chose depuis un certain temps. Il y a de quoi être inquiet pour lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A la une de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accepter En savoir Plus

X